28 juillet 2021

Mont-de-Marsan : pas de procession en ville, mais la statue de Marie-Madeleine sera bien aux arènes pour les corridas

Cette année à Mont-de-Marsan, pas de fête populaire pour la Madeleine, mais les corridas auront bien lieu dans le respect des consignes sanitaires. Sur le meme sujet … Lire l’article original

Par Julie Lancelot – j.lancelot@sudouest.fr

La procession pour apporter la représentation de la sainte patronne de l’église aux arènes est habituellement un des premiers temps forts des fêtes de Mont-de-Marsan

Cette année à Mont-de-Marsan, pas de fête populaire pour la Madeleine, mais les corridas auront bien lieu dans le respect des consignes sanitaires.

Sur le meme sujet

Habituellement, l’un des temps forts du début des célébrations montoises est la procession qui traverse la ville, pour apporter, de l’église de la Madeleine aux arènes, la statue à l’effigie de la sainte patronne de la ville, Marie-Madeleine. Le cortège, alguazils en tête, avance au rythme des airs solennels joués par l’Orchestre montois, quelques heures avant la première corrida.

Bénédiction vendredi

À l’arrivée, le fétiche est installé dans le patio des caballos, bénit par l’aumônier des arènes, l’abbé Dominique Espil. La coutume trouve évidemment un écho particulier auprès de toreros et membres de cuadrillas, très croyants, voire superstitieux. La statue reste ensuite sur place le temps que durent les spectacles taurins.

Quel sort pour cette procession, trait d’union entre les fêtes populaires et la tauromachie ?

Alors quid de cette année 2021, où les corridas ne seront pas entourées des festivités habituelles ? Quel sort pour cette procession, trait d’union entre les fêtes populaires et la tauromachie ? En début de semaine, le curé de la paroisse des Trois Rivières, Gérard de Rodat, a bien été prévenu par l’aumônier des arènes que la question du transfert de la statue se posait. En attendant, « elle est dans l’église et une messe est prévue jeudi 22 juillet, à 9 heures, jour de la Sainte Marie-Madeleine. » Arrivé au Moun en 2019, le religieux n’a pas encore vécu de feria montoise et s’en remet donc aux habitués.

La statue est installée dans le patio des caballos le temps que durent les corridas.
La statue est installée dans le patio des caballos le temps que durent les corridas.

Archives N. L. L. / « Sud Ouest »

L’abbé Espil, de son côté, s’attend au moins à une bénédiction au patio de caballos, vers 16 heures, le vendredi, évidemment sans procession avant dans la ville. La mairie doit encore décider des derniers détails du transfert de la statue et de la petite célébration pour son installation. L’important restant qu’à 18 heures, quand résonneront les clarines, les toreros qui le souhaitent puissent croiser le regard de leur protectrice.

Lire l’article original