15 avril 2021

Mont-de-Marsan : le méga centre de vaccination a ouvert à l’Auberge landaise

Ce mardi 6 avril à 9 heures, le centre de vaccination de Mont-de-Marsan, dépendant de l’hôpital Layné, a pris une autre dimension. Le déménagement de la salle du Petit-Bonheur, où il était ins… Lire l’article original

Installés salle du Petit-Bonheur jusque-là, personnel et équipements ont déménagé pour multiplier par trois les capacités de vaccination. Ce qui a pu surprendre les usagers.

Ce mardi 6 avril à 9 heures, le centre de vaccination de Mont-de-Marsan, dépendant de l’hôpital Layné, a pris une autre dimension. Le déménagement de la salle du Petit-Bonheur, où il était installé depuis fin janvier, jusqu’à l’Auberge landaise mise à disposition par la Ville, a été organisé vendredi 2 et samedi 3 avril par les agents de la mairie et le personnel hopitalier.

Un peu de confusion

Les personnes qui se présentaient ce mardi matin – des Montois ou venant de l’agglomération en grande majorité – avaient pris rendez-vous il y a deux ou trois semaines pour les premières injections, sans savoir qu’elles profiteraient des installations du méga centre. D’où une certaine confusion ce mardi matin, car un certain nombre de gens se sont d’abord rendus à l’ancien site, avant de se rediriger en centre-ville, 328, rue de l’Auberge landaise, près du parc Jean-Rameau. Tous n’ont pas vu le SMS envoyé par la plateforme Doctolib qui informait de la bonne adresse où se rendre.

Sur le meme sujet

À l’Auberge landaise, on est loin des « vaccinodromes » du Stade de France, du stade Gerland de Lyon ou de celui à venir au parc des expositions de Bordeaux, mais la salle rénovée l’an dernier constitue tout de même un cadre particulièrement agréable, propre et spacieux pour installer non plus trois circuits d’injection, mais bientôt six. Quatre sont mis en service cette semaine pour roder l’organisation d’une part, et parce que cela colle aux nombres de doses (Pfizer-BioNtech) délivrées sur place d’autre part : 1550 cette semaine contre 850 auparavant, et 2500 la semaine prochaine. Le centre montois va ainsi tripler sa capacité d’ici à la mi-avril.

Titre
Dans la zone d’attente entre l’entretien médical et l’injection.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Lire l’article original