12 mai 2021

Mont-de-Marsan : le festival Arte Flamenco dévoile son programme

La 32ème édition d’Arte Flamenco aura bien lieu à Mont-de-Marsan. Annulé l’année dernière, le festival durera 5 jours, du 29 juin au 3 juillet. Tous les spectacles auront lieu à 21h30 dans les arènes du Plumaçon. France Bleu Gascogne vous partage la programmation. Lire l’article original

Après une année blanche, cette fois, le festival Arte Flamenco aura lieu à Mont-de-Marsan. Cette année, les spectacles auront lieu dans les arènes du Plumaçon : 1000 places au total pour l’instant, soit une place sur trois occupée. Cinq jours de festival, du mardi 29 juin au samedi 3 juillet, avec un spectacle par soir à 21h30. Pour la 32ème édition du festival, raccourcie, il a fallu choisir “la crème de la crème“, sourit Sandrine Rabassa, directrice artistique du festival. Voici la programmation, soir par soir.

  • Mardi 29 juin : Rafaela Carrasco

Rafaela Carrasco, l’école traditionnelle de l’art andalou, digne héritière de la grande Matilde Corral. La danseuse sera seule sur scène, avec dix hommes autour. Un voyage flamenco sur fond de tragédie grecque. Un spectacle énergique plein de poésie, d’une artiste à la technique impeccable et à la grâce infinie, témoigne l’organisation du festival.

Rafaela Carrasco, danseuse, sera accompagnée de 10 hommes sur scène
Rafaela Carrasco, danseuse, sera accompagnée de 10 hommes sur scène © MaxpppJOSE ALBALADEJO
  • Mercredi 30 juin : Pedro Ricardo Miño

Le prodige du piano flamenco a envoûté les jardins de l’Alcazar lors de la dernière Biennale en septembre, avec ce spectacle mêlant toutes les facettes de l’art andalou.  Il sera accompagné au chant par Anabel Valencia, cantora de grand talent de Lebrija, et le bouillonnant El Choro.

Pedro Ricardo Miño
Pedro Ricardo MiñoArte Flamenco
  • Jeudi 1er juillet : Manuela Carrasco, Esperanza Fernández, La Tana, Zamara Carrasco

Manuela Carrasco, surnommée, dès 18 ans, la « Diosa del Baile », la déesse de la danse. La beauté gitane de Triana dialoguera ici avec sa fille, Manuela Carrasco Jr., au potentiel gigantesque par sa danse puissante. Au chant, l’incomparable Esperanza Fernández qui a marqué au fer rouge l’histoire du flamenco, complétera, avec la fraîcheur de La Tana et le courage de Zamara Carrasco.

Manuela Carrasco, surnommée, dès 18 ans, la « Diosa del Baile », la déesse de la danse
Manuela Carrasco, surnommée, dès 18 ans, la « Diosa del Baile », la déesse de la danse © MaxpppJosé Manuel Vidal
  • Vendredi 2 juillet : El Pele et Pedro El Granaíno 

En ce 2 juillet, jour-anniversaire de la mort de l’inégalable Camarón de las Islas, ce mano a mano, entre Manuel Moreno Maya « El Pele » et Pedro Heredia Reyes « El Granaíno », devrait faire des étincelles. Entre chant authentique et attachant du Cordouan, charisme et voix aux accents déchirés du cantaor de Grenade.

 Le chanteur de flamenco Manuel Moreno "El Pele"
Le chanteur de flamenco Manuel Moreno “El Pele” © MaxpppMarcial Guillén
  • Samedi 3 juillet : Rocío Molina et Rafael Riqueni

Deux génies du flamenco seuls sur scène : Rafael Riqueni à la guitare et Rocío Molina à la danse. Le maestro sévillan, de la trempe de Paco de Lucía, est le créateur de quelques-uns des grands chefs d’oeuvre du flamenco, de Juegos de Niños à Mi tiempo. Prix national de danse à 26 ans, la divine bailaora, mondialement reconnue, se place au-delà de l’avant-gardisme. Un dialogue intimiste à la beauté éblouissante.

Rocío Molina et Rafael Riqueni
Rocío Molina et Rafael Riqueni © MaxpppAZRIA JEAN CLAUDE

La billetterie sera ouverte à partir du 12 mai. Le prix des places s’étendra de 5 à 30 euros.

Lire l’article original