12 mai 2021

Mont-de-Marsan : 150 personnes manifestent pour Maria, lycéenne congolaise menacée d’expulsion

Ce samedi 1er avril, plus de 150 personnes ont manifesté place Saint-Roch à Mont-de-Marsan pour soutenir Maria, jeune lycéenne congolaise menacée d’expulsion. Le collectif “Sauvons Maria” a lancé une pétition signée plus de 28000 fois. Ils attendent désormais le soutien de la préfecture des Landes. Lire l’article original

Les jeunes membres du collectif ne s’attendaient pas à un tel soutien. Ce samedi 1er avril, plus de 150 personnes ont manifesté place Saint-Roch pour soutenir Maria, jeune lycéenne congolaise menacée d’expulsion avec sa famille. La manifestation était organisée par le collectif “Sauvons Maria”, monté par sept camarades  de la jeune fille. Ces derniers ont même lancé une pétition en ligne, signée par plus de 28000 personnes en trois semaines.

Une pétition signée par plus de 28000 personnes

Depuis le 31 mars, la famille de Maria est sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français. Il y a 2 ans, toute la famille a fui le Congo, suite à des persécutions. L’adolescente de 16 ans, scolarisée à Mont-de-Marsan, et sa famille sont désormais menacées d’expulsion. Leur demande d’asile a été refusée et tous les recours rejetés

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le collectif de lycéens espère désormais obtenir le soutien de la préfecture des Landes. Mais celle-ci, contactée par France Bleu Gascogne le 10 avril dernier, assurait alors que la décision a été prise après “un examen approfondi de la situation de la famille” et rappelait que toute la procédure a été respectée

La jeune lycéenne et sa famille ont quitté le Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) de Mont-de-Marsan, début avril. La mère de famille, en larmes ce samedi matin lors de la manifestation, et ses cinq enfants ont pu trouver un logement temporaire avec l’aide du Réseau éducation sans frontières. Aujourd’hui, les manifestants assurent que la famille n’a plus de logement stable et qu’elle dort à la rue.

Lire l’article original