7 mai 2021

Mobilisés pour conserver leurs trois classes

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES Vendredi 12 février,  de 16 heures à 17 heures, les parents d’élèves, grands-parents, élus, et des cazaubonnaises et cazaubonnais se sont réunis devant l’école maternelle « Les Tournesols » pour exprimer leur refus de fermeture d’une classe. Un rassemblement proposé par les délégués des parents d’élèves, soutenus par l’association des parents d’élèves.  D’après les […] Lire l’article original

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5140

Vendredi 12 février,  de 16 heures à 17 heures, les parents d’élèves, grands-parents, élus, et des cazaubonnaises et cazaubonnais se sont réunis devant l’école maternelle « Les Tournesols » pour exprimer leur refus de fermeture d’une classe.

Un rassemblement proposé par les délégués des parents d’élèves, soutenus par l’association des parents d’élèves. 

D’après les prévisions de l’Éducation nationale pour la rentrée scolaire 2021-2022, il y aurait seulement 39 ou 40 élèves scolarisés dans cet établissement.

En effet, ce sont 28 enfants de la grande section qui quitteront les Tournesols pour aller au CP de Cazaubon à la rentrée 2021-2022. Ce départ explique la forte baisse d’effectif, qui d’après les parents d’élèves est provisoire.  

Isabelle Tintané, maire de la commune a eu la possibilité de s’entretenir avec  Farid Djemmal,  directeur académique des services de l’Éducation nationale (Dasen du Gers), et de lui présenter  les diverses données qu’elle possède et qui évidemment  plaident en faveur du maintien des trois classes.  Le comptage de plus d’une dizaine de tout-petits n’a pas été pris en compte, ainsi que  l’arrivée de deux enfants avec des handicaps et  qui seront scolarisés dans le courant de l’année, l’arrivée également possible sur Cazaubon de saisonniers avec leurs enfants :

«  Il faut bien qu’il y est la possibilité d’accueillir dans de bonnes conditions ces enfants. Ces derniers peuvent s’inscrire tout au long de la saison. Il faut tenir compte de la ruralité et donc des conditions particulières  afin de donner une chance supplémentaire aux enfants. Avec les responsables de l’Éducation nationale, notamment le Dasen, nous sommes encore en discussions. »

Le maire a rappelé  que l’Éducation nationale a tenu compte de l’arrivée à l’école primaire de Cazaubon des 28 grandes sections et que  l’ouverture d’une classe à l’école primaire est actée. Pour cette école, à la rentrée il y aura donc  bien cinq classes.    

Les délégués des parents d’élèves ont précisé :

« Ici, de nombreux parents viennent inscrire leurs enfants seulement au mois de juin, et d’autres à partir du mois de janvier  quand leur enfant a atteint l’âge.  Pour cette rentrée nous recensons au minimum  54 enfants qui seraient  répartis donc en deux  classes.

  Nous avons même noté une nette augmentation par rapport au prévisionnel et celle-ci s’explique par la mobilisation des parents des enfants de toute petite section et petite section qui n’avaient pas réalisé les démarches afin de figurer sur la précédente liste.

Nous disposerions alors soit de 18 élèves par classe avec trois niveaux ou de 27 élèves par classe avec deux  niveaux. La natalité fait état pour le moment d’une quinzaine de naissances en 2020, pour la seule commune de Cazaubon. Nous pouvons donc envisager au minima une stabilisation voire même une hausse des effectifs pour les prochaines années.

Nous avons fait parvenir un courrier au Dasen où nous précisons les principaux points importants qui plaident en faveur du maintien des trois classes. Une pétition est disponible chez les commerçants, et les personnes peuvent  participer en ligne à la pétition  qui est sur mes opinions.com.   »

Les trois représentantes locales du Syndicat  S.N.U.I.P.P ont rappelé la réunion du Comité technique  qui s’est tenue le 11 février  et qui fut boycottée  par les représentants syndicaux et les élus, entrainant un report de votes sur les  décisions d’ouvertures et de fermetures de classes.

Les représentantes ont précisé que le Dasen tenait à un taux d’encadrement dans les écoles qui devait atteindre seulement 20 enfants par classe. Évidemment ce ne serait pas le cas à Cazaubon avec deux classes. Elles ont ensuite  rappelé l’attachement du Dasen à l’école inclusive adaptée aux besoins de tous :

«  Nous accueillerons  deux enfants avec des handicaps, dans des classes avec des effectifs trop importants, les bonnes conditions de scolarisations ne seront plus réunies.  Nous avons eu  pendant trois ans  un dispositif d’accueil  particulier qui  a nécessité l’achat  de beaucoup de matériel. Avec cette fermeture tout est remis en question surtout l’accueil des tout-petits. »

IMG_5123IMG_5124

Lire l’article original