17 mai 2021

Marin Ledun, écrivain landais à succès en mal de rencontres avec ses lecteurs

«La solitude de l’écrivain », tel Simenon, retranché dans son bureau avec alcool et tabac. L’image se brise avec Marin Ledun. L’auteur de roman noir aime aller au contact. Écouter. S’imbiber d… Lire l’article original

«La solitude de l’écrivain », tel Simenon, retranché dans son bureau avec alcool et tabac. L’image se brise avec Marin Ledun. L’auteur de roman noir aime aller au contact. Écouter. S’imbiber des mots des autres. Puis « écrire dans le bruit du monde ». Autant dire que le temps ne fait pas son affaire, comme le reconnaît cet auteur installé depuis 2007 dans les Landes, entre Soustons et Azur.

« Un bouquin, c’est le fruit d’échanges, de rencontres. Il ne faut pas croire que c’est seulement de la documentation et de l’écriture. » Le quadragénaire s’avoue « déstabilisé » par l’époque. Il la qualifie de « sordide ». Lauréat du prix Polar en séries…

Lire l’article original