24 juin 2021

Liste Agir pour le Grand Bas Armagnac

GRAND BAS ARMAGNAC Mardi matin, au Foyer de Panjas, Philippe Martin, président du Conseil départemental a rejoint Marie-Claude Mauras, maire de Panjas et Christian Cuvellier, maire de Perchède,  qui, pour les élections départementales 2021, briguent la représentation du canton du Grand Bas Armagnac,  sous la bannière de Gers en Commun (majorité actuelle du conseil départemental).  […] Lire l’article original

GRAND BAS ARMAGNAC

IMG_5888

Mardi matin, au Foyer de Panjas, Philippe Martin, président du Conseil départemental a rejoint Marie-Claude Mauras, maire de Panjas et Christian Cuvellier, maire de Perchède,  qui, pour les élections départementales 2021, briguent la représentation du canton du Grand Bas Armagnac,  sous la bannière de Gers en Commun (majorité actuelle du conseil départemental). 

Philippe Martin a tout d’abord exprimé le plaisir  qu’il éprouvait en retrouvant le canton du Grand Bas Armagnac et cette équipe qu’il apprécie :

« Une équipe jeune, qui a  des projets pour rendre attractif ce territoire. Je suis à vos côtés et souhaite que vous représentiez ce canton. »

Après avoir eu une pensée et rendu hommage à l’ancien maire de Maupas,  Michel Dayman décédé au mois de mars 2021,  Philippe Martin  a affirmé son respect vis-à-vis des élus du Gers, et particulièrement pour tous ceux qui l’ont soutenu, approuvant sa politique départementale.

Il a ensuite spécifié qu’il y avait 34 candidats sous la bannière de Gers en commun :

« Ce sont des gens qui n’attaqueront pas  les autres candidats. »

Avant de présenter les candidats et leur remplaçant, Marie-Claude Mauras a expliqué :

«  Notre démarche est dans un esprit de renouveau et d’alternance sur ce territoire. Nous sommes là pour rassembler, fédérer, mais aussi pour soutenir le Département  dans ses actions et ses projets. Les actions menées par le Conseil départemental avec sa majorité ont été profitables pour le territoire. »

Marie-Claude Mauras s’est présentée :

« J’ai 65 ans, cadre de gestion retraitée, maire de Panjas, vice-présidente de la Communauté de communes du Grand Armagnac, en charge des finances. Je souhaite avec Christian Cuvellier, 51 ans, ingénieur de la fonction publique territoriale, maire de Perchède, et conseiller communautaire de la Communauté de communes du Bas Armagnac, faire avancer les projets utiles au développement et au-bien être de la population, dans le respect et l’unité. »

Tous deux ont pour remplaçant, Laurence Guichanne, 52 ans, agricultrice à le Houga, investie dans une agriculture et viticulture respectueuses de l’environnement. Elle est aussi attachée aux traditions de la culture gasconne. Jean Bidan a 49 ans. Il est consultant en stratégie commerciale auprès des entreprises. Il est élu conseiller municipal à la mairie de Cazaubon. Il compte mettre toute son expérience au développement économique du territoire.

Après ces présentations, Marie-Claude Mauras a apporté les précisions suivantes :

«  Cette équipe dynamique, motivée et engagée, porte le renouveau sur le canton et continuera à agir ensemble durant les années à venir. Nous aurons à cœur d’exercer nos fonctions au plus proche des besoins des 40 communes de notre canton, mais aussi d’avoir un rôle actif auprès du Département. Nous serons à l’écoute de toutes et tous, avec une motivation certaine pour agir au  développement de notre territoire et au mieux vivre de tous ses habitants. »

Marie-Claude Mauras et Christian Cuvellier souhaitent vouloir exercer un mandat de proximité avant tout grâce à une présence et à un engagement effectif auprès des habitants.

Les priorités de leur programme ont été précisées par les candidats et leur remplaçant :

« Après le marasme des dernières années et du très faible développement économique qui crée de la richesse  afin de la restituer, notre priorité est de soutenir la production et l’activité locale en circuits courts. Nous devons nous impliquer dans l’aide aux plus défavorisés qui représentent une part importante des foyers de ce canton. Il est nécessaire de participer activement au renforcement de l’attractivité touristique, thermale et oenotouristique, ainsi que de porter une mobilisation sans faille pour un accès de tous aux soins de qualité et de proximité, et évidemment de développer les services à la personne et notamment œuvrer au maintien de nos aînés à domicile. Parmi les autres priorités, évidemment il faut   soutenir la vie associative, culturelle, sportive pour les jeunes et les moins jeunes.

Le constat est clair, nous devons rééquilibrer les besoins en soins, en transport, en logements, en infrastructures et en services.

Ce quatuor de diverses sensibilités, prône son attachement  au mieux vivre dans un territoire hyper rural, et s’engage pour l’amélioration de la vie quotidienne de chacun des habitants du canton du Grand Bas Armagnac »

Les autres sujets abordés ont été : le nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté; les 40% de plus de soixante ans; le départ des jeunes pour des raisons professionnelles qui vont travailler ailleurs. L’agriculture raisonnée avec ses enjeux pour l’avenir   a aussi été abordé.

Lire l’article original