7 mai 2021

Ligue féminine : Victoire nette de Basket Landes à La Roche-sur-Yon

Si les Landaises campaient sur un probant succès, les Yonnaises se devaient quant à elles de renouer avec le succès et une certaine confiance après une prestation dont le dernier quart-temps f… Lire l’article original

Les joueuses de Basket Landes ont fait passer une mauvaise soirée à leurs adversaires yonnaises (86-54)

Si les Landaises campaient sur un probant succès, les Yonnaises se devaient quant à elles de renouer avec le succès et une certaine confiance après une prestation dont le dernier quart-temps fut catastrophique. Alors est-ce cette ombre qui habitait les esprits vendéens au coup d’envoi ? Peut-être ?

Toujours est-il que rapidement les coéquipières de Hériaud montraient de nombreuses failles à l’approche du panier landais. Après seulement cinq minutes de jeu, les Landaises avaient déjà une option sur la victoire ou au moins une emprise psychologique sur la partie. Cette impression s’enracinait davantage dans le second quart. Bankolé et Hériaud tentaient bien de sauver la face mais rien n’y faisait. Cette fébrilité vendéenne rompait avec l’assurance adverse dont le collectif et l’adresse servaient la cause. À la baguette Ayumi, Gaye et Dumerc honorée comme elle le mérite au coup d’envoi par la remise d’une belle gerbe de fleurs.

Comme une hémorragie

Pas de quoi stopper ou réduire les ardeurs landaises. Suarez trouvait la bonne distance d’au-deĺà de la ligne primée. Le score évoluait comme une hémorragie que l’on ne peut stopper par défaut d’agir en points de compression sur les artères landaises. +15 ; + 18 ; +20… Manu Body avait beau donner des consignes, rien n’y faisait. Le RVBC était en faillite totale.

Avec la reprise, la gangrène yonnaise gagnait du terrain à l’image de celui gagné par les coéquipières de Dumerc. Les paniers à trois points continuaient d’alimenter la marque landaise. Les calculs vendéens étaient vite faits dans la séquence de reprise : 2 paniers et deux lancers. Le rouleau compresseur ne s’arrêtait pas côté adverse.

À l’entame du dernier quart, le plus dur pour les Landaises était de rester concentrées et de maintenir la pression. Trente points : le ridicule ne tue pas ! La victoire étant acquise les Landaises levaient légèrement le pied permettant quelques apparitions vendéennes dans la raquette. Mais quelle désillusion. Presque une honte si les Landaises n’avaient pas réalisé une prestation digne d’un grand club.

Au chef lieu vendéen, il semblerait fortement que les joueuses aient des devoirs malgré les vacances scolaires.

Lire l’article original