12 mai 2021

Ligue féminine : Basket Landes officialise cinq départs

Les playoff 2020-2021 seront le dernier défi qu’elles relèveront sous la tunique de Basket-Landes. Ce lundi 26 avril, le club a en effet officialisé le départ de cinq joueuses des neuf joueuse… Lire l’article original

Les playoff 2020-2021 seront le dernier défi qu’elles relèveront sous la tunique de Basket-Landes. Ce lundi 26 avril, le club a en effet officialisé le départ de cinq joueuses des neuf joueuses professionnelles qui affronteront, en deux manches (les 4 et le 8 mai), Roche Vendée en quart de finale du championnat de France.

Comme nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, Miranda Ayim prendra sa retraite sportive à la fin de cette saison. La sixième avec Basket Landes, club que l’intérieure canadienne de 32 ans, deuxième meilleure évaluation de l’équipe (13,9 pour 11,3 pts (48 % au tir), 6,2 rbs, 1,5 pd de moyenne) a contribué à installer dans le haut de tableau. Sa compatriote, Katherine Plouffe (6,1 pts, 5,3 rbs, 1,6 pd), arrivée il y a deux ans en provenance de Bourges, changera elle aussi d’horizons à l’issue de la saison.

Sur le meme sujet

Le secteur intérieur landais perdra aussi Aby Gaye (9,7 pts à 54 % au tir, 5,9 rbs, 1,5 ct en 23 minutes), son précieux point d’ancrage dans la raquette depuis deux saisons. À l’intersaison, l’ex-Tarbaise devrait quitter l’Hexagone pour vivre sa première expérience à l’étranger, a priori au sein de l’écurie d’Euroligue de Sopron en Hongrie.

Sur le meme sujet

Arrivée comme elle il y a deux ans, mais de Nantes-Rezé, la meneuse espagnole Ana Suarez ne fera pas non plus partie de l’effectif de Julie Barennes et Shona Thorburn. La saison prochaine, la native de Valence mettra son expérience et à sa grinta au service de Roche Vendée, contre qui les Landaises joueront leur place pour les demi-finales.

Enfin, Basket Landes n’a pas non plus renouvelé sa confiance à l’internationale serbe Nevena Jovanovic. Appelée en renfort en janvier pour faire face à un calendrier démentiel, elle avait été contrainte de mettre prématurément un terme à sa saison suite à un problème médical.

En attendant l’officialisation de l’identité des recrues (a priori Marine Fauthoux, Megan Magarity, Clarissa Dos Santos et Mariana Tolo), Julie Barennes pourra toujours s’appuyer sur une base arrière stable et solide, conduite par Céline Dumerc, qui a reporté sa retraite sportive, et Valériane Vukosavljevic, au sein de laquelle la jeune transfuge de l’Insep, Sara Roumy, fera ses premiers pas en Ligue féminine.

Lire l’article original