2 décembre 2022

Les premières olympiades ont eu lieu

GABARRET Suite à l’obtention du Label Génération 2024 (Sud-Ouest 9 février 2021) l’équipe enseignante du Collège privé Saint-Jean Bosco a élaboré un  projet pédagogique sur les jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Ainsi madame Valmana professeur d’EPS et monsieur Poles, professeur d’histoire géographie, ont proposé aux deux classes de sixième un travail dirigé […] Lire l’article original

GABARRET

OLYMPIADES SIXIEME

Suite à l’obtention du Label Génération 2024 (Sud-Ouest 9 février 2021) l’équipe enseignante du Collège privé Saint-Jean Bosco a élaboré un  projet pédagogique sur les jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Ainsi madame Valmana professeur d’EPS et monsieur Poles, professeur d’histoire géographie, ont proposé aux deux classes de sixième un travail dirigé autour des récits fondateurs de la méditerranée antique au 1er millénaire avant JC en y associant les jeux olympiques.

Après les cours théoriques en classe vint le temps de passer aux travaux pratiques. Dès 9 heures, les sixièmes se sont rassemblés au stade Roger Dubos afin de participer aux premières olympiades antiques Gabardannes.

Après une introduction et une cérémonie d’ouverture par monsieur  Poles en himation blanc (toge grecque), madame Valmana a expliqué les règles et a procédé à la composition des équipes.

 C’est donc six équipes, reprenant les noms des Dieux et Déesses de la mythologie grecque qui se sont affrontées sur le terrain : Zeus, Poséidon, Apollon, Athéna, Héra et Aphrodite.

Au programme, six épreuves physiques et une épreuve intellectuelle pour tenter de départager les six équipes.

 Les collégiens ont débuté la matinée par le saut en longueur antique, saut sans élan avec des poids dans chaque main, la course de stade (192m), le lancer de javelot. Puis la lutte a ensuite transcendé les supporters au travers de combats épiques, suivie par le lancer de disque et l’épreuve physique finale : le Diaulos qui consiste à courir deux stades olympiques (c’est à dire, deux fois 192m, soit un tour de stade moderne).

Afin de départager les équipes, deux quizz intellectuels sur les jeux antiques ont conclu les épreuves.

Cette matinée intense s’est clôturée par la remise des couronnes d’olivier à l’équipe Athéna gagnante de ces premières olympiades de Gabarret, qui, comme son symbole (la chouette) a survolé les épreuves.

 

Lire l’article original