6 juillet 2022

Les arènes ont vibré avec les gabardans

GABARRET Samedi 12 septembre, grâce à l’union des deux clubs taurins, les coursayres du Gabardan, le Club taurin du Gabardan et le club de rugby, le Gabardan Athlétique Sports (GAS), une superbe journée sportive et musicale a réjoui, les gabardans, curistes et vacanciers. Dès 12 heures, au placeau, les tables dressées par le GAS étaient […] Lire l’article original

GABARRET

IMG_6898

Samedi 12 septembre, grâce à l’union des deux clubs taurins, les coursayres du Gabardan, le Club taurin du Gabardan et le club de rugby, le Gabardan Athlétique Sports (GAS), une superbe journée sportive et musicale a réjoui, les gabardans, curistes et vacanciers.

Dès 12 heures, au placeau, les tables dressées par le GAS étaient combles et le public a profité et savouré le repas concocté et servi par les membres bénévoles du GAS et de l’association des supporters du GAS.

À 17 heures, le public s’est retrouvé aux arènes pour assister à une course landaise exceptionnelle avec les anciens et actuels joueurs du GAS qui, dans un passé proche, étaient aussi dans les arènes, un bon groupe d’écarteurs gabardans.

Sébastien Gil était à l’initiative de cette course landaise originale et rapidement, il a démontré qu’il n’avait pas perdu son plaisir d’écarter les coursières présentées par la ganaderia  Armagnacaise.

Ces anciens écarteurs, Sébastien Gil, Bastide Pleignet, Gontran Mouchet, Damien Gaillère,  Brunot Lugat et Kévin Labat  avaient évidemment pris une licence pour cette journée. 

Dans cette équipe de copains, le sauteur Benjamin Benoît était aussi présent.

La banda Los Amigos a ouvert ce bon moment sportif et tout au long de la course, avec son répertoire varié, a dynamisé les arènes dont la majorité des gradins étaient occupée par un public enthousiaste.

Dans les arènes, les garbadans avec courage et compétence se sont exprimés pleinement, surprenant agréablement le public.

Pour les gabardans des tribunes, c’était un véritable plaisir de retrouver leurs écarteurs gabardans.

Grâce à cette union gabardanne, l’ambiance très festive était au rendez-vous. Vu les prouesses du sauteur Benjamin Benoît, la municipalité, les organisateurs, le ganadère, lui ont demandé de faire un tour d’honneur dans les arènes. Le public l’a fortement ovationné.

Jean-Marc Gil a osé faire un écart, et à la pause, Stéphane Barlaud, maire de Gabarret a exprimé sa satisfaction :

« Le repas au Placeau et la course landaise, ont permis de retrouver la vie dynamique des grands moments festifs. » 

Pour beaucoup de personnes, cette journée  a laissé de bons souvenirs.

Lire l’article original