12 avril 2021

Léon : une fête clandestine interrompue par les gendarmes

Une quinzaine de participants à une fête clandestine ont été verbalisés par les gendarmes dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 février, à Léon. Les fêtards s’étaient installés dans une clairière. Lire l’article original

Il est environ une heure du matin, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21, lorsque les gendarmes sont appelés. Une fête clandestine est en cours dans un bois, en pleine campagne entre Léon et Saint-Michel-Escalus.

Spots, enceintes et groupe électrogène 

Lorsque les cinq militaires débarquent, ils découvrent une dizaine de véhicules et, dans une clairière, un groupe électrogène, des enceintes et des spots installés. Selon les gendarmes, tout était prêt pour accueillir jusqu’à une centaine de personnes.

La quinzaine de jeunes présents sur place ont été verbalisés pour rassemblement non-autorisé et non-respect du couvre-feu ; 135 euros d’amende chacun. 

Lire l’article original