20 avril 2021

Le traitement des eaux usées à l’heure de la Covid avec le groupe Labat à Aire

Le groupe Labat, avec ses usines à Aire sur l’Adour et Hagetmau, est certifié Covid : il a les autorisations de la préfecture des Landes pour traiter les déchets provenant des eaux usées. Lire l’article original

Le groupe Labat, avec ces 2 usines de traitements dans les Landes, est certifié pour traiter des déchets qui proviennent de l’assainissement chez le particulier, comme les fosses septiques par exemple. Dans les eaux usées il peut y avoir, potentiellement souligne le président du groupe, Xavier Labat, des traces du virus. « Les déchets, on les monte en température pendant une heure afin de tuer notamment le covid. » 

Interview de Xavier Labat dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

Des bactéries à 50° pour éliminer les virus 

Les sites d’Aire sur l’Adour et d’Hagetmau s’appuient sur un système de bactéries qui doit rester à 50°. Le but est de transformer ces déchets en électricité. La production électrique équivaut aux besoins de 40 000 personnes, 24h sur 24 précise Xavier Labat.

Les usines du groupe ont dû ainsi passer de 46° à 50°, afin d’obtenir la certification de la préfecture. « Faire monter de 4° avec des bactéries, c’est pas simple du tout », confie le président du groupe. Il a fallu travailler sur le processus interne. 

C’est l’une des seules usines capables de pouvoir monter à 50° pendant 20 minutes

Le groupe Labat est donc certifié covid pour le traitement des déchets, par arrêté préfectoral, validé par l’Agence Régionale de Santé.

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Lire l’article original