9 décembre 2022

Le retour de la Corrida portugaise

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES  La corrida portugaise de Cazaubon  aura lieu samedi 28 août, à partir de 17 h 30, aux arènes de Cazaubon, avec la participation des cavaleiros Tiago Carreiras, Antonio Nuncio et des forcados de Chamusca (Portugal) qui affronteront cinq toros des frères Jalabert (Camargue). Cette tauromachie à cheval réunit les éléments de la […] Lire l’article original

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

so-5d5609a466a4bd3d4a9b31d7-ph0

 La corrida portugaise de Cazaubon  aura lieu samedi 28 août, à partir de 17 h 30, aux arènes de Cazaubon, avec la participation des cavaleiros Tiago Carreiras, Antonio Nuncio et des forcados de Chamusca (Portugal) qui affronteront cinq toros des frères Jalabert (Camargue).

Cette tauromachie à cheval réunit les éléments de la corrida classique, sans la mise à mort du taureau dans l’arène. Les forcados de Chamusca, toujours fidèles à Cazaubon, interviendront pour arrêter les toros à mains nues.

Tiago Carreiras est né le 2 juillet 1991 à Casa Branca-Sousel. Sa présentation publique a eu lieu le 13 août 2004 à Casa Branca. Il a pris l’alternative le 6 mai 2010 à Campo Pequeno-Lisbonne avec pour parrain Joaquim Bastinhas et pour témoin Pablo Hermoso de Mendoza.

C’est un cavalier bien connu au Portugal qui a fêté ses 10 ans d’alternative en 2020.

Il est rare de le voir  en France et sa présence dans les arènes de Cazaubon est une chance pour les amateurs de corrida portugaise.

Antonio Nuncio est né le 29 mai 1997 à Alcaçovas. Sa présentation publique a eu lieu le 22 juin 2013 à Alcacer do Sal. Il a pris l’alternative le 3 juillet 2016 à Evora. Il a fait ses débuts à la monumental  de Campo Pequeno-Lisbonne le 28 juillet en l’honneur du 50e anniversaire de l’alternative du Maestro Luis Miguel Da Veiga devant  le taureau n°35 du nom Acuson de la  Ganaderia Ribeiro Telles. L’arrière-petit-fils du Maestro João Nuncio, est  le plus jeune de la dynastie Nuncio et  le plus grand espoir de la tauromachie à cheval au Portugal.

Joao Branco Nuncio est né en 1901, a pris l’alternative à Campo Pequeno des mains d’Antonio Luis Lopes en 1923, a fait ses débuts à la Maestranza de Séville en 1929, une saison dans laquelle il a ajouté huit après-midis consécutifs, surprenant tout le monde autour de lui avec sa manière originale de manipuler des chevaux.

Éleveur et élève du cavalier Antonio Cañero, protagoniste fondamental du rejoneo pendant la première moitié du XXe siècle, il a pris sa retraite à 72 ans, avec un total de 901 corridas. Il est décédé en 1976 dans sa ferme, alors qu’il montait à cheval en compagnie de sa famille et de ses amis.

Joao Branco Nuncio fut le précurseur d’un concept de tauromachie à cheval qui eut plus tard de brillants adeptes dans son pays, ce qui fait de lui l’une des références du rejoneo classique.

Les places sont à réserver auprès de l’Office de Tourisme de Barbotan les Thermes au 05 62 69 26 59 / 06 80 06 38 38.

Lire l’article original