13 avril 2021

Le pain frais est de retour au village

PARLEBOSCQ Au mois de janvier 2021, lors de la plantation d’arbres pour les nouveaux nés, Serge Tintané, maire de Parleboscq, avait annoncé l’acquisition par la commune  d’un distributeur de pains et de viennoiseries. Les travaux d’aménagement devant la mairie étant terminés, le distributeur est maintenant installé et il apporte une entière  satisfaction aux familles persylvaines. […] Lire l’article original

PARLEBOSCQ

Photo: mairie

Photo: mairie

Au mois de janvier 2021, lors de la plantation d’arbres pour les nouveaux nés, Serge Tintané, maire de Parleboscq, avait annoncé l’acquisition par la commune  d’un distributeur de pains et de viennoiseries.

Les travaux d’aménagement devant la mairie étant terminés, le distributeur est maintenant installé et il apporte une entière  satisfaction aux familles persylvaines.

En effet, celles-ci devaient faire plusieurs kilomètres pour se procurer du pain frais, notamment en se rendant à Gabarret, Cazaubon, Castelnau d’Auzan-Labarrère ou Eauze. 

Serge Tintané a précisé :

«  Nous avons fait appel aux boulangers des villages des alentours. La maison Lancuentre, boulanger, pâtissier et chocolatier de Cazaubon a répondu favorablement et , tous les matins, il livre au distributeur,  des baguettes, flutes, baguettes traditionnelles, chocolatines et croissants. Le distributeur fonctionne 24 heures sur 24, ce qui permet aux personnes qui partent au travail de bonne heure ou qui  rentrent tard chez elles, de s’approvisionner en pain en dehors des heures d’ouverture des boulangeries du territoire. Les enfants, au retour de l’école, profitent du distributeur pour s’acheter des viennoiseries, et ainsi prendre leur gouter. L’emplacement du distributeur devant la mairie   permet aux habitants, tout en achetant leur pain de se rencontrer, bavarder et se tenir informés grâce au panneau d’affichage. »

Les persylvaines et persylvains apprécient cette initiative de la municipalité, et déjà, les habitants satisfaits ont pris l’habitude de se rendre au distributeur, qui accepte évidemment le  paiement par carte, sans contact, ce qui  facilite les achats. 

Lire l’article original