28 novembre 2021

Landes : un homme interpellé suite à l’installation de trois guillotines factices

Samedi 24 juillet, trois guillotines ont été découvertes sur les communes de Samadet, Saint-Sever et Geaune. Factices, composées de bois et de carton, ces installations macabres ont choqué. D’autant q… Lire l’article original

Un Landais a été interpellé jeudi 29 juillet, dans la matinée. Il est actuellement en garde à vue

Samedi 24 juillet, trois guillotines ont été découvertes sur les communes de Samadet, Saint-Sever et Geaune. Factices, composées de bois et de carton, ces installations macabres ont choqué. D’autant que sur les montants, un texte s’opposant au pass sanitaire était placardé, ainsi qu’une liste de plusieurs centaines d’élus français favorables à ce dispositif.

Si le Comité Jean-Moulin figure parmi les signataires, l’un des responsables se défend et indique : « Aucun élément tangible ne prouve que nous revendiquons cet acte. »

Deux élus landais, le maire de Samadet, Bernard Tastet, et la conseillère régionale, Pascale Requenna – dont le nom figure sur la liste – ont déposé plainte contre « X », auprès des forces de l’ordre, dès le mardi 17 juillet.

Des investigations, un suspect

Après quelques jours d’enquête, les gendarmes de la compagnie de Mont-de-Marsan ont pu remonter à un suspect. Selon nos informations, jeudi 19 juillet, les militaires ont procédé à l’interpellation de ce Landais dans la matinée.

Dans la foulée, l’homme a été placé en garde à vue. Il est actuellement interrogé sur l’installation de ces machines, la participation de complices potentiels, ses revendications et les menaces envers la liste d’élus qui figure sur ces machines.

Il devrait être déféré, ce vendredi 30 juillet, devant le parquet de Mont-de-Marsan. S’il se refuse pour l’heure au moindre commentaire, le ministère public confirme qu’une communication devrait être faite dans l’après-midi. Il pourrait retenir l’infraction de menace de mort.

Lire l’article original