12 avril 2021

Landes : un boitier pour surfer sur Internet en toute sécurité

Netiful, start-up dacquoise développe Netifulbot depuis 2018. C’est un boitier qui permet de sécuriser les recherches Internet des enfants en filtrant les adresses Internet suspectes. Lire l’article original

D’après nos calculs Google référence en moyenne 1700 nouvelles adresses suspectes par jour,” explique Richard Becard, fondateur de la société Netiful. Le chiffre est impressionnant. D’autant plus quand on a trois enfants à la maison comme Richard. Ingénieur informaticien de formation, lui Internet il adore. Sauf que désormais quand ses enfants s’approchent d’un ordinateur, tout ce que voit Richard c’est le risque qu’ils tombent sur un site Internet “problématique”. Il dit problématique pour désigner des sites pour adultes, des sites au contenu violent ou incitant à la haine.  

Un boîtier pour filtrer les sites problématiques

Alors pour éviter que les enfants ne tombent sur ces contenus néfastes lors de leurs recherches Internet, l’ingénieur développe Netifulbot. Avec son équipe, ils travaillent sur ce projet décliné pour les écoles et les particuliers. 

Netifulbot est un boitier que l’utilisateur branche à sa boxe internet, et qui diffuse un wifi sécurisé. Ce petit boitier est connecté en permanence au serveur Netiful qui sondent le web en continu. “Ils prennent des photographies du web en temps réel, en extraient les adresse internet suspectes qui pourraient conduire à des sites pour adultes ou des contenus violents. Toutes ces adresses sont ensuite centralisées et communiquées au boîtier chez l’utilisateur qui va les filtrer et empêcher qu’elles apparaissent parmi les propositions des moteurs de recherches,” détaille Richard Becard.

Plus efficace que le contrôle parental

Ce dispositif a un autre avantage. Là où un contrôle parental classique peut être détourné par un enfant alerte dans le domaine informatique Netifulbot ne peut pas être contourné. “C’est bien simple, si on veut enlever le filtrage de Netifulbot il faut l’éteindre, et si on l’éteint il n’y a plus de wifi!” Effectivement c’est simple. 

A tel point que la société dacquoise a déjà équipé 200 écoles à travers toute la France, dont celles de Dax. Le boîtier destiné aux particuliers est disponible depuis janvier 2021 sur le site internet de la société

Lire l’article original