9 décembre 2021

Landes : six mois de prison avec sursis pour le poseur de guillotines factices

Cet homme de 50 ans avait installé quatre répliques de guillotines à Hagetmau, Samadet, Geaune et Saint-Sever et avait écrit dessus des noms d’élus. Il est donc condamné pour menaces de mort envers des élus. Lire l’article original

Le poseur de guillotines factices est condamné à six mois de prison avec sursis. Le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan a rendu sa décision ce jeudi 25 novembre. 

Cet homme de 50 ans est donc condamné pour menace de mort envers des élus. En juillet dernier, il avait installé en pleine nuit quatre répliques de guillotines à Hagetmau, Samadet, Geaune et Saint-Sever. Placardés dessus : les noms d’élus favorables à la politique sanitaire du gouvernement. 

“On peut avoir des désaccords, mais il faut qu’il demeure un respect”

Parmi les élus cités, Pascale Réquenna, la maire d’Hagetmau, qui recevra d’ailleurs un euro symbolique en dommages et intérêts du préjudice moral subi, et qui prend acte de cette décision qu’elle estime “importante” : “C’est important pour moi et pour l’ensemble des élus qui ont reçu des menaces ces derniers mois. On peut avoir des désaccords mais il faut qu’il demeure un respect”, explique-t-elle. “Je crois qu’il y a une partie de la population qui ne comprend plus la démarche des élus et qui ne veut plus être en discussion et dans le débat, mais dans l’opposition systématique”, ajoute la maire d’Hagetmau.

L’homme est également condamné à cinq ans d’inéligibilité, une condamnation conforme à ce que réclamait le parquet.

Lire l’article original