24 juin 2021

Landes : RTE présente le nouveau tracé de sa ligne très haute tension entre Seignosse et Capbreton

RTE a revu sa copie pour le tracé du câble très haute tension entre Seignosse et Capbreton. Le dernier tracé, présenté en janvier, de ce contournement terrestre du Gouf avait suscité une levée de bouclier. Habitants et élus de Seignosse, Capbreton et Hossegor avaient dit non. Lire l’article original

RTE a revu sa copie pour le tracé du câble très haute tension entre Seignosse et Capbreton. Le gestionnaire du réseaux de transport électrique prépare la pose d’un super câble électrique, une nouvelle interconnexion électrique, entre la France et l’Espagne. Un câble de 400 km, entre Cubnezais (près de Bordeaux) et Gatika (près de Bilbao). La ligne sera essentiellement sous-marine (70% du parcours) mais RTE n’a pas réussi a trouvé une solution technique pour la faire traverser le Gouf de Capbreton. 

RTE a donc décidé de contourner le canyon sous marin et de passer par les terres entre Seignosse et Capbreton. Le dernier tracé de ce contournement terrestre présenté en janvier avait suscité une levée de bouclier chez habitants et les élus des communes traversées obligeant RTE à tout revoir, loin des zones urbaines. Ce nouveau tracé a été présenté ce jeudi soir lors d’une réunion publique. 

Le nouveau tracé de la ligne très haute tension présenté ce jeudi.
Le nouveau tracé de la ligne très haute tension présenté ce jeudi. RTE

Une boucle vers l’intérieur des terres 

Le précédent tracé prévoyait de passer à proximité de zones très urbanisées et même d’écoles. Ce nouveau tracé, bien différent,  propose un sacré détour par l’intérieur des terres. L’entrée du câble se fait toujours au même endroit, au niveau de la plage des Casernes au Nord de Seignosse. Le début du tracé ne change pas par rapport au projet présenté en janvier, il longe la D79 à Seignosse à peu près jusqu’à la pointe Nord du lac marin d’Hossegor. 

Mais cette fois, le tracé ne part plus directement en direction de Capbreton en ligne droite. Le nouveau tracé bifurque vers l’Est, l’intérieur des terres, à travers la forêt en direction de l’Intermarché de Soorts-Hossegor et contourne la zone Pédebert. Il descend ensuite vers Angresse, passe entre Angresse et Saubion et poursuit jusqu’à rejoindre l’autoroute avant Saint-Vincent-de-Tyrosse. Le câble longe l’A63, jusqu’au Sitcom et la déchetterie de Benesse-Maremne avant de remonter vers Capbreton. La ligne contourne les zones habitées au niveau du domaine de Fierbois pour retourner en mer aux océanides. 

Résultat : 27 km de câbles enterrés, appuyés donc cette fois sur les infrastructures routières, les pistes forestières existantes et des zones agricoles selon RTE.

“On est sensible au changement de tracé”

Après l’annonce du premier tracé, un collectif d’habitants opposés au projet s’était monté : “collectif Stop THT 40“. Certains de ses membres, comme Bernard Pentiaux, habitant de Capbreton et ex-ingénieur chez EDF, étaient présents ce jeudi pour assister à la réunion publique de présentation du nouveau tracé. Et ils en sortent plutôt satisfaits : “le 14 janvier, on nous présentait un tracé qui passait au milieu de 500 habitations, de deux écoles et de deux crèches. Donc bien évidemment il y a un progrès extrêmement important par rapport au tracé du 14 janvier“, réagit Bernard Pentiaux. “On est sensible au fait d’avoir été entendu sur le caractère non raisonnable du tracé du 14 janvier et du caractère raisonnable du tracé présenté ce jeudi“. 

Est-ce pour autant le coup de sifflet final de la protestation contre ce projet ? “Non. On ne va pas dire que la contestation va se poursuivre mais la vigilance va se poursuivre. Les habitants ce jeudi ont fait part d’inquiétudes sur des points particuliers. Nous allons allé vérifier ces points là. Mais globalement on est sensible au changement de tracé qu’a travaillé RTE“, conclu le membre du collectif Stop THT 40.    

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lire l’article original