21 avril 2021

Landes : quel bilan 2020 pour les entreprises ? la Banque de France partage une enquête

La Banque de France partage ce lundi 8 mars les résultats d’une enquête sur les entreprises de Nouvelle-Aquitaine. Dans les Landes comme dans toute la région, le choc économique de la pandémie de Covid 19 a été rude mais pour 2021, les perspectives sont encourageantes. Lire l’article original

“C’est la récession d’activité la plus brutale depuis la seconde guerre mondiale“, affirme Jean-Marc Laborie, chiffres et graphiques à l’appui. Le directeur départemental de la Banque de France dans les Landes a présenté, ce lundi 8 mars, cette enquête détaillant le bilan 2020 et les perspectives 2021 des entreprises de Nouvelle-Aquitaine.

-8,9% pour l’industrie

La chute a été brutale pour l’industrie de la région : -8,9% de chiffres d’affaires en 2020. Pour le secteur des matériels de transport, c’est même -15,6%. “Nous avons une activité assez forte de sous-traitance aéronautique dans les Landes, poursuit Jean-Marc Laborie, et la baisse est liée au fait que les avions n’ont pas volé, donc il n’y a pas eu d’achat, pas de réparation, etc.”

D’autres secteurs industriels s’en sortent bien mieux en Nouvelle-Aquitaine, comme l’agro-alimentaire (-2,2% en 2020) ou encore le bois : “le secteur du bois s’est relativement bien comporté après le très gros creux d’activité connu en mars, analyse-t-il, la construction a bien rebondi et donc qui dit construction, dit travail du bois.

C’est le tourisme qui paye le plus lourd tribu dans les Landes. “Tout ce qui est hébergement, c’est une baisse entre 30 et 35%, continue le directeur départemental de la Banque de France, et le thermalisme, on parle de fermetures d’établissements donc l’activité passe de 100 à 0%.

On espère beaucoup des vaccins

“La situation sanitaire va évoluer vers le mieux, on espère beaucoup des vaccins, sourit Jean-Marc Laborie, donc on peut penser que le regain en 2021 sera assez fort. C’est en tout cas ce que nous disent les chefs d’entreprises quand on les interroge.”

Lire l’article original