7 mai 2021

Landes : pourquoi la vaccination des seniors est plus lente au centre hospitalier de Dax

Dans les Landes, trois centres de vaccination sont opérationnels pour vacciner les plus de 75 ans, celui de Saint-Sever, Mont-de-Marsan et Aire-sur-l’Adour. Au centre hospitalier de Dax, la vaccination des seniors est plus lente. Pour cause, le centre vaccine tout le personnel soignant volontaire. Lire l’article original

On a un peu l’impression d’avoir une vaccination à deux vitesses dans les Landes. D’un côté, trois centres de vaccination, à Saint-Sever, Mont-de-Marsan et Aire-sur-l’Adour, débordés, mais qui vaccinent depuis lundi des seniors de plus de 75 ans. D’un autre côté, les critiques qui se multiplient face au centre hospitalier de Dax, que certains jugent en retard sur la vaccination des plus âgés. Selon le centre hospitalier de Dax, la priorité a été donnée aux soignants.

La vaccination proposée à tous les soignants, celle des seniors retardée

S’il est compliqué pour les seniors de prendre rendez-vous à l’hôpital de Dax pour se faire vacciner, cela peut s’expliquer par la stratégie vaccinale mise en place par l’établissement et l’Agence Régionale de Santé. Au tout début de la campagne vaccinale, lorsque seuls les soignants étaient concernés, l’hôpital de Dax a décidé de proposer à tout le personnel de l’établissement de se faire vacciner. Mais face au nombre de volontaires, les doses n’étaient pas suffisantes. Il a fallu attendre la réception de nouveaux vaccins pour assurer la vaccination de tous les soignants.

Ainsi, le jour où la vaccination s’est ouverte aux plus de 75 ans, l’hôpital de Dax n’avait toujours pas terminé de vacciner ses propres soignants. De plus, l’hôpital a du, entre temps, assurer la vaccination d’un autre public prioritaire comme les pompiers. Impossible donc pour les seniors de prendre rendez-vous, toutes les plages horaires étaient déjà réservées et consacrées au personnel.

La stratégie au démarrage n’a pas été la même à l’hôpital de Mont de Marsan. Dès le début, l’hôpital n’a proposé la vaccination qu’au personnel soignant âgé de plus 50 ans, et à ceux qui présentent des pathologies graves. Les soignants volontaires étaient donc moins nombreux, leur vaccination a donc été plus rapide.

L’Agence Régionale de Santé défend la stratégie vaccinale de l’hôpital de Dax

L’Agence Régionale de Santé explique de le centre hospitalier de Dax, particulièrement touché par le coronavirus,  voulait vacciner un maximum de soignants : “Il faut restituer le contexte, explique Didier Couteaud, représentant de l’ARS dans les Landes. Jusqu’à lundi, la priorité était donnée au personnel de santé. Dax a été fortement touchée dans ses services, c’est pour cela que l’effort a été fait d’avantage vers le personnel soignant.”

Selon l’ARS, l’autre centre de vaccination, ouvert jeudi 20 janvier, est lui destiné à recevoir les plus de 75 ans. “C’est une organisation dacquoise qui s’est mise en place, avec deux centres articulés entre eux“, explique Didier Couteaud. Le centre, situé salle Amélie Charrière, sera donc plutôt consacré aux seniors, tandis que l’hôpital de Dax se concentrera sur la vaccination des soignants. 

Aujourd’hui, on en est où de la vaccination à l’hôpital de Dax ?

Le service communication du centre hospitalier assure que la situation est en train de s’améliorer : des premiers rendez-vous ont été ouverts aux seniors, tout de suite pris d’assaut, et des vaccinations sont désormais proposées aux personnes gravement malades. Par exemple, lors d’une visite d’un patient atteint d’un cancer, il pourra se faire vacciner directement sur place, lors de son soin.

Le centre est obligé de faire face, au jour le jour, au nombre de doses disponibles. “Il faut être patients“, rappelle l’ARS. Des centres pourraient aussi voir le jour à Amou, Capbreton, Biscarrosse et Labrit, si les doses de vaccin arrivent en nombre suffisant. Un centre a aussi vu le jour ce mercredi à Mimizan.

Lire l’article original