18 octobre 2021

Landes : Maïsadour lance un réseau d’épicerie-rôtisserie du terroir du Sud-Ouest dans toute la France

Avec ce nouveau concept d’épicerie, rôtisserie, restauration, baptisé L’Amour du terroir et implanté dans les grandes villes françaises, la coopérative landaise Maïsadour souhaite rapprocher les conso… Lire l’article original

Le pôle gastronomie de Maïsadour renforce son offre de vente directe en lançant un réseau de franchisés baptisé L’Amour du Terroir

Avec ce nouveau concept d’épicerie, rôtisserie, restauration, baptisé L’Amour du terroir et implanté dans les grandes villes françaises, la coopérative landaise Maïsadour souhaite rapprocher les consommateurs des producteurs et proposer la gastronomie du Sud-Ouest au plus grand nombre. La première franchise ouvrira ses portes le samedi 9 octobre, à Nîmes. Au total, six nouveaux magasins verront le jour d’ici fin 2022.

Les boutiques, d’une surface moyenne de 50 mètres carrés, s’organisent autour de trois espaces : un coin épicerie en libre-service, avec des produits locaux provenant du Sud-Ouest (foie gras, terrines, rillettes…), vendus sous la marque Fiers de nos terres. Une rôtisserie dont les volailles, estampillées Sud-Ouest et/ou bio, produites par des éleveurs de la coopérative, sont cuites au sein de la boutique pour être consommées sur place ou à la maison. Un espace restauration, où poulet rôti, magret, cuisses confites et autres produits pourront être dégustés à table (entre 14 et 20 couverts par boutique en moyenne).

Une vingtaine de magasins en France d’ici trois ans

Les plats peuvent être commandés via les applications de livraison (UberEats, Deliveroo, …). Le concept se veut transparent et représentatif du terroir du Sud-Ouest, accessible, gourmand, mais aussi écoresponsable, pour répondre aux attentes des consommateurs (panneaux pédagogiques sur la traçabilité des produits, vaisselle recyclable…), indique le groupe Maïsadour, qui compte déjà Comtesse du Barry et En Direct de nos producteurs.

De l’autre la rôtisserie et les plats à emporter.
De l’autre la rôtisserie et les plats à emporter.

Maïsadour

« Le concept, testé depuis 2018 dans deux magasins pilotes à Paris et à Cannes, a donné de très bons résultats, confie Stéphanie Moussel, directrice marketing et commerciale vente directe du pôle gastronomie de Maïsadour. Notre ambition est d’ouvrir une vingtaine de magasins d’ici trois ans, partout en France, dans les villes de plus de 20 000 habitants (Caen, Bordeaux, Bayonne, Lille…)», explique-t-elle. Le réseau comptera six nouveaux magasins d’ici fin 2022, avec une première ouverture prévue début octobre, à Nîmes.

Lire l’article original