23 juin 2021

Landes : les salariés de MLPC mettent fin à leur grève, 15 emplois sauvegardés selon la CGT

Après 13 jours de grève, les salariés de l’usine chimique MLPC mettent fin au conflit qui bloquait les sites de Lesgor et de Rion des Landes ce mercredi 12 mai. La CGT indique avoir obtenu des garanties sur les conditions de travail et la sauvegarde de 15 emplois. Lire l’article original

“Le conflit est gagnant” s’est réjouit la CGT dans un communiqué ce mercredi 12 mai. Le syndicat a mis fin au conflit qui bloquait l’usine chimique MLPC (groupe Arkema) à Lesgor et Rion des Landes. Depuis 13 jours, une large partie des salariés étaient en grève contre un plan social qui prévoyait la suppression de 60 postes sur les 202 que compte l’entreprise.

Sur les 60 emplois menacés, selon la CGT, la mobilisation a permis d’en sauver 15, avec la réintégration de six postes obtenus après les quatre premier jours de grèves, puis la sauvegarde de neuf postes supplémentaires.

Les grévistes ont également gagné des garanties sur les conditions de travail et le salaire, avec notamment un accord de pénibilité obtenu, pour rendre moins difficiles les départs en préretraites.

“La CGT de MLPC et l’Union départementale CGT se félicitent de cette issue positive” écrit le syndicat dans son communiqué. “L’élan de solidarité envers les grévistes, la mobilisation de soutien des salariés et des syndicats CGT (…) auront été assurément un élément déterminant pour faire bouger les lignes. Preuve est faite qu’il est plus facile de négocier quand le rapport de force s’organise“.

Ce jeudi 13 mai, France Bleu Gascogne n’est pas parvenu à joindre la direction du groupe pour confirmer ces accords.

Lire l’article original