18 mai 2021

Landes : les premiers policiers municipaux équipés d’une arme à feu

Des policiers municipaux armés d’un pistolet dans les Landes. Ça se passe dans le nord des Landes, à Sanguinet. C’est une première dans le département. Les trois agents, qui ont suivi des formations, doivent recevoir leur arme d’ici le printemps, selon le maire de la commune. Lire l’article original

Equiper la police municipale d’armes létales, c’est-à-dire d’armes à feu, c’est une demande des agents eux-mêmes pour se sentir plus en sécurité dans leurs missions au quotidien et une volonté du nouveau maire de la commune de Sanguinet. Cette prérogative revient au maire, mais elle a été prise en concertation avec les élus de la majorité et de l’opposition précise Christophe Labruyère. 

Elu en mars dernier, le premier magistrat veut réintroduire les missions communes avec la gendarmerie, qui n’existaient plus car les équipements ne sont plus les mêmes et confier de nouvelles missions aux policiers municipaux, comme le contrôle routier. 

“Nous avons voulu donner un peu plus d’importance à notre police municipale”, explique Christophe Labruyère, “et puis quand vous regardez la géographie de Sanguinet, nous sommes relativement loin des centres de gendarmerie de Biscarrosse et de Parentis. Le temps d’intervention est autour de 20 minutes et ça faisait partie aussi de nos interrogations, s’il se passait quelque chose comment réagir rapidement”

Le contrôle routier

C’est une nouvelle prérogative dont vont être chargés les trois policiers municipaux. Une nouvelle mission que justifie le maire : “Sanguinet est traversée par des milliers de voitures tous les jours, des gens qui résident sur Biscarrosse, Parentis et qui vont travailler sur Bordeaux ou sur le bassin. Il y a un trafic routier très important et beaucoup de nos concitoyens considèrent que trop d’automobilistes roulent trop vite. Le contrôle routier, c’est une prérogative de la gendarmerie, mais malheureusement nous n’avons pas de gendarmerie disponible sur Sanguinet en permanence. Donc, pour avoir plus de réactivité et répondre aux attentes, c’était une décision qui nous semblait opportune.”

La préfecture des Landes a donné son feu vert au dossier de Sanguinet. Les policiers municipaux  ont suivi les formations obligatoires et doivent être équipés de leurs armes au printemps estime le maire.

La ville de Dax va suivre

Dans les Landes, la ville de Dax s’apprête à emboîter le pas à Sanguinet. C’était une promesse de campagne du nouveau maire, Julien Dubois. Les policiers municipaux dacquois vont commencer une formation dans les prochaines semaines et doivent être armés dans le courant du premier semestre de 2021

Lire l’article original