12 mai 2021

Landes – “Les gens ont envie d’être là” : déjà des réservations pour la réouverture des terrasses le 19 mai

Le calendrier de réouverture des restaurants à peine annoncé, le téléphone sonnait déjà dans les établissements des Landes. Pressés de retrouver les terrasses, des clients réservent déjà leur place pour le 19 mai, au grand bonheur des restaurateurs… malgré la crainte du mauvais temps. Lire l’article original

Le téléphone qui sonne tous les jours, voire toutes les heures : des mois que cela n’était pas arrivé à la Villa Mirasol, à Mont-de-Marsan. Dès l’annonce du calendrier de réouverture, les clients les plus fidèles ont appelé pour se réserver une place en terrasse le 19 mai, jour de réouverture pour l’extérieur des restaurants. “Des gens ont réservé pour le mercredi 19 mai en nous disant : quel que soit le temps, je veux venir!” se réjouit Etienne Clauzel, l’un des deux propriétaires de l’établissement montois. “Ils nous disent qu’ils ont envie d’être là, de venir, d’en profiter. Profiter, c’est le mot qui apparaît souvent.”

On nous a appelés pour savoir si début mai, on ouvrait la terrasse !

Egalement hôtel-restaurant à Mont-de-Marsan, Le Renaissance voit aussi son carnet de réservations se remplir. Certains clients sont même un peu trop pressés. “On nous a appelés pour savoir si début mai, on ouvrait la terrasse ! Se gourer de date et être impatient, c’est deux choses différentes”  s’amuse le chef du restaurant Christophe Belmonte. L’impatiences des clients est pourtant contagieuse : le chef et ses équipes ont déjà sorti les tables et les chaises sur la terrasse, pour trouver l’agencement optimal. Objectif : satisfaire un maximum de clients, dans le respect des gestes barrières… et en priant pour que la météo soit de la fête.

La réouverture des terrasses, très dépendante de la météo

Certains établissements préfèrent ne pas prendre le risque d’ouvrir leur terrasse le 19 mai, comme Le relais de la poste, restaurant du chef doublement étoilé Jean Coussau, à Magescq. “On ne peut pas risquer de faire revenir tout le personnel et se retrouver avec des journées de pluie, de froid… s’il ne fait pas beau, qu’est-ce qu’on fait ? On a le personnel, la marchandise, mais pas les clients !” L’hôtel-restaurant, qui fait la majorité de son chiffre d’affaires en soirée, est aussi contraint par le couvre-feu à 21 heures. Il préfère attendre le 9 juin, où l’extérieur et l’intérieur du restaurant pourront rouvrir… avec un couvre-feu à 23 heures. 

Lire l’article original