23 juin 2021

Landes : les commerces pouvaient ouvrir le dimanche mais ne le savaient pas

Le 3 février un arrêté préfectoral a été pris, autorisant les commerces landais à ouvrir les dimanches 7 et 14 février. Une bonne initiative en cette période morose. Seul problème, aucun professionnel n’était au courant. Lire l’article original

Je tombe des nues. Littéralement.” Les yeux s’arrondissent, le menton tombe, même réaction chez tous les commerçants interrogés ce mardi 9 février au matin. Aucun d’entre eux n’étaient au courant qu’ils pouvaient ouvrir leur boutique, les deux premiers dimanche de février.

Personnes prévenues à temps

On n’a pas été prévenu, ni en amont, ni de la décision définitive, on n’était pas du tout au courant qu’on pouvait ouvrir le dimanche” s’étonne Nathalie, gérante de la boutique “L’armoire à malice” dans le centre de Mont-de-Marsan. On inspecte sa boîte mail, interpelle le voisin de l’autre côté de la rue, personne n’a été informé

Entre deux vérifications d’e-mail, on s’interroge sur le fondement et la pertinence d’une telle mesure. “Ça a peu de sens aujourd’hui. On est en période de vacances scolaires, les gens ont autre chose à faire le dimanche. Mais surtout, pour ouvrir ce jour là il faut être assuré de faire du chiffre, parce qu’il faut payer les employés double quand on ouvre un dimanche“, réfléchit à voix haute Magalie, gérante de trois boutiques de la rue Gambetta en centre-ville. 

D’autant qu’à quelques jours du 14 février, il semble trop tard pour que les commerçants s’organisent. À Mont-de-Marsan, les professionnels se refusent à ouvrir sans que leurs collègues face de même, question d’harmonisation. À Dax, l’association des commerçants Daxatou se réunit le 9 février dans la soirée, pour décider de la marche à suivre. 

Pas de réponses de la préfecture

Dans la rue les clients sont tout aussi surpris. Surtout que la plupart l’affirment : ils seraient allés faire les boutiques le dimanche, par solidarité avec les commerçants du centre-ville. 

Contactée, la préfecture ne nous a pas répondu.

Lire l’article original