23 juin 2021

Landes : le numéro 2 de la police appelé à de nouvelles fonctions

Après avoir passé quelques années en Guadeloupe, le commandant Simon Verdé atterrit dans les Landes en octobre 2018. « Avant cela, j’avais passé plus de quinze ans au service de la protection des haut… Lire l’article original

Le commandant Simon Verdé était aux responsabilités en tant que chef d’État-major à Mont-de-Marsan

Après avoir passé quelques années en Guadeloupe, le commandant Simon Verdé atterrit dans les Landes en octobre 2018. « Avant cela, j’avais passé plus de quinze ans au service de la protection des hautes personnalités auprès du président du Sénat, notamment », glisse-t-il.

À Mont-de-Marsan, il devient chef d’État-major de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP). Après trois ans, il analyse : « À Mont-de-Marsan, il n’y a pas vraiment d’insécurité latente comme on peut avoir dans les grands centres urbains mais ici, ce sont toutes les petites incivilités plus que présentes qui empoisonnent la vie des gens. »

Contrôle des frontières

Une affaire criminelle l’a particulièrement marqué, celle du meurtre de Johanna Blanes : « J’étais de permanence ce week-end-là, quand on a retrouvé son corps. » La mère de famille de 24 ans avait été découverte nue, dimanche 7 juillet 2019, dans le tunnel entre Saint-Pierre-du-Mont et Mont-de-Marsan. Un homme, suspecté du meurtre et du viol, est en détention provisoire.

Sur le meme sujet

Courant mai, il rejoindra le commissariat de Perpignan. « Je deviens commandant des réserves opérationnelles. Je vais gérer le renfort des policiers, notamment pour le contrôle des frontières. »

Lire l’article original