27 septembre 2021

Landes : le Département commande 40 capteurs de CO2 pour les collèges

Ce vendredi 3 septembre, le président du Conseil départemental Xavier Fortinon a effectué une visite de rentrée dans le collège Jules-Ferry, à Gabarret.Sous les yeux de la préfète, Cécile Bigot-Dekeyz… Lire l’article original

Le président du Conseil départemental, Xavier Fortinon, l’a annoncé lors d’une visite de rentrée au collège Jules-Ferry de Gabarret

Ce vendredi 3 septembre, le président du Conseil départemental Xavier Fortinon a effectué une visite de rentrée dans le collège Jules-Ferry, à Gabarret.

Sous les yeux de la préfète, Cécile Bigot-Dekeyzer, et du Dasen (Directeur académique des services de l’Éducation nationale), Bruno Brevet, il a annoncé que le Département avait fait l’acquisition de 40 capteurs de CO2, afin d’équiper les 39 collèges publics des Landes, afin de limiter la propagation du Covid-19. Ces petits équipements permettent de mesurer la concentration de dioxyde de carbone dans l’air et d’évaluer facilement le niveau de renouvellement de l’air.

Sur le meme sujet

Capteurs de CO2, purificateurs d’air… Comment ça marche ?

Capteurs de CO2, purificateurs d’air… Comment ça marche ?

L’aération des locaux dans les établissements scolaires est au cœur des débats alors que se profile la rentrée des classes. « En application du cadre sanitaire, les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée sont aérés au moins 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, pendant les intercours, au moment du déjeuner et le soir pendant le nettoyage des locaux », précise le protocole sanitaire de l’Education nationale pour cette rentrée.

Les capteurs devraient arriver mi-septembre, mais tous ne seront pas forcément envoyés vers un établissement. En effet, chacun d’eux peut décider de s’équiper ou non, sachant que les services de l’État conseillent l’installation de ce genre d’équipement.

L’idée, pour les établissements intéressés, sera d’installer le capteur dans une salle de classe ou l’espace de restauration, afin de juger si l’outil est nécessaire et comment s’en servir au mieux. Si besoin, le Département pourra mettre à nouveau la main au porte-monnaie pour commander des capteurs supplémentaires.

Cette première commande de 40 capteurs représente un budget de 14 000 euros, pour un prix à l’unité de 350 euros.

Lire l’article original