11 avril 2021

Landes : L’abbaye Maylis est un lieu où l’on nourrit le corps et l’âme

« Je suis un bon farceur. En tout cas pour les tomates, les poivrons et les autres légumes du jardin. » Avec son œil malicieux, frère Patrick n’est jamais avare d’un bon mot. L’homme, de bient… Lire l’article original

« Je suis un bon farceur. En tout cas pour les tomates, les poivrons et les autres légumes du jardin. » Avec son œil malicieux, frère Patrick n’est jamais avare d’un bon mot. L’homme, de bientôt 68 ans, possède une solide carrure qu’il a peut-être héritée de son passage dans l’armée. « La première fois que…

Lire l’article original