25 février 2021

Landes : la ville basse de Tartas sous les eaux pour la troisième fois en moins de deux mois

Les premiers commerces sont touchés ce mardi matin, mais le niveau ne devrait pas atteindre celui, historique, du début du mois. L’histoire se répète à Tartas. Dans la nuit entre le lundi 25 et le mardi 26 janvier, le niveau de la Midouze a encore progressé d’une vingtaine de centimètres, inondant la rue Duprat et une partie… Lire l’article original

L’histoire se répète à Tartas. Dans la nuit entre le lundi 25 et le mardi 26 janvier, le niveau de la Midouze a encore progressé d’une vingtaine de centimètres, inondant la rue Duprat et une partie des allées Marines. “Pour nous, c’est l’occasion de tester la passerelle de 51 mètres de long que nous venons d’acquérir pour faire face à ces inondations à répétition”, explique, fataliste, le maire adjoint à la sécurité, Pascal Lafourcade.

Les commerces de la place Aristide-Briand sont de nouveau menacés par la montée des eaux
Les commerces de la place Aristide-Briand sont de nouveau menacés par la montée des eaux  © Crédit photo : Guy Bop

Pendant ce temps tous les agents des services techniques étaient mobilisés pour procéder à son déploiement rue Duprat. “Confortable pour ceux qui l’empruntent, elle remplit toutes les conditions de sécurité”, ajoute l’élu, en précisant que les services de l’Etat ont été sollicités pour mettre le même type de matériel à disposition de la Ville.

La crue ne devrait pas atteindre celle du début du mois. La cote prévue par Vigicrues étant de 3,20 mètres ce mardi à midi. Pour autant, plusieurs riverains et quelques commerces sont impactés, notamment les Etablissements Duprat, dans la rue du même nom, qui essuient leur quatrième inondation en quelques mois. Tous les magasins de la place Gambetta et de la rue Victor-Hugo, ainsi que La Poste, demeurent accessibles les pieds au sec.

Le panneau sens interdit tient lieu d'échelle des crues, en basse ville.
Le panneau sens interdit tient lieu d’échelle des crues, en basse ville.  © Crédit photo : Guy Bop

Lire l’article original