11 avril 2021

Landes : la pinasse « La Capbretonnaise » est revenue à bon port

« La Capbretonnaise », pinasse emblématique de la cité marine, a retrouvé sa vraie place, sur l’eau. L’opération s’est déroulée ce mardi 23 mars, orchestrée par la petite équipe de pinassayres… Lire l’article original

Des avaries avaient été constatées sur la pinasse emblématique de la cité marine

« La Capbretonnaise », pinasse emblématique de la cité marine, a retrouvé sa vraie place, sur l’eau. L’opération s’est déroulée ce mardi 23 mars, orchestrée par la petite équipe de pinassayres, qui ont frappé bien en cadence les premiers coups d’avirons, voguant par un beau soleil sur le Boucarot, avant de rejoindre l’emplacement prévu pour le bateau, au port.

Quelques avaries avaient été découvertes l’été dernier lors d’une sortie sur le lac d’Hossegor. Finalement, les dégâts s’avéraient plus graves que prévu : la mérule pleureuse, un champignon sournois, s’en était pris à ce bois landais centenaire. Il était ainsi nécessaire de refaire tous les bordés.

Transportée difficilement, chez Dédé Laffitte, menuisier retraité qui avait participé à sa création, elle a attendu les soins indispensables. De longues journées de travail ont occupé Dédé et Tioup (Jean-Pierre Marmande) pour remettre « La Capbretonnaise », en l’état, à l’identique, une fois le nouveau bois venu de Bordeaux. Et c’est donc toute pimpante qu’elle a repris l’eau, sillonnant le chenal, arborant fièrement des couleurs capbretonnaises, avant d’être solidement amarrée au ponton B du port.

Émotion

C’était, là aussi, une belle occasion de se retrouver, avec beaucoup d’émotion pour Jacques Darrieux, ex-président de l’association qui sortait de quelques soucis de santé. Tous les pinassayres ont pensé à Jean Lafitte, récemment décédé. Il avait été l’un des initiateurs du projet de pinasse à Capbreton.

La présidente actuelle, Armelle Barbe, en a profité pour rappeler que la Maison de la pinasse, près de la Capitainerie, est ouverte au public tous les mercredis après-midi, de 15 heures à 17 h 30, et expose photos , revues et objets divers.

Difficile en ces temps compliqués de dire aujourd’hui si les missions pédagogiques, les sorties pour la pêche à la senne pourront bientôt reprendre leur cours normal mais, en attendant, « La Capbretonnaise » est prête.

Lire l’article original