21 avril 2021

Landes : ils sont venus se confiner au camping

Le gouvernement avait laissé le week-end pascal pour permettre à chacun de rejoindre son lieu de confinement idéal. Certains ont choisi de rejoindre les Landes et notamment la côte. Location de vacances, résidence secondaire mais plus originale : le camping. Lire l’article original

J’ai mal vécu le premier confinement toute seule avec un petit en bas âge. Donc j’ai dit : “c’est niet, cette fois ci crêche fermée, je vais péter les plombs. Je pars“.  Nathalie a garé son gros 4×4 immatriculé 31 sur le parking du camping Naturéo à Seignosse. C’était ce lundi à 17 heures.  Le coffre de la jeune maman déborde de valise et, à l’arrière du véhicule, un petit bout de chou de deux ans est encore assis. Visiblement, il n’a pas laissé beaucoup de répit à sa mère, chef d’entreprise près de Toulouse, durant les trois heures de route. 

“Ne pas se confiner à la maison entre quatre murs”

D’habitude, la maman vient sur la côte landaise pour les vacances mais là, c’est son confinement qu’elle a choisi de vivre un peu comme des vacances. “Le but, c’était surtout de _ne pas se confiner à la maison entre quatre murs_. Je cherchais surtout de quoi amuser le petit. Là, quand j’ai vu les cabanes en bois, ces logement insolites, j’ai pas hésité. C’est plutôt sympa“, raconte la jeune femme avant d’intégrer son logement pour un mois. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

“Trouver des opportunités de business”

Nathalie a tout de même pris son ordinateur pour télétravailler pendant les siestes de son fils, à l’ombre des pins de la forêt landaise.  La jeune mère célibataire a répondu à une offre commerciale du camping Naturéo de Seignosse.  Une offre spéciale confinement. Car si les séjours touristiques de courte durée sont interdits avec le confinement, les campings peuvent accueillir des personnes sur des séjours correspondant aux quatre semaines du confinement. 

Malgré les confinements, il faut trouver des opportunités de business et aujourd’hui l’opportunité c’était de dire aux gens : “on vous fait des tarifs imbattables sur la location de nos cabanes sur un mois“, explique Nicolas Bonhomme, le directeur du camping Naturéo de Seignosse. Pour une cabane de quatre personnes, le camping demande 850 euros pour un mois de confinement au lieu des 1200 euros habituels. “_Venez prendre l’air, venez vous confiner ici_, venez vivre une expérience nature plutôt que de rester dans vos appartement. Ici, le jardin fait 13 hectares“, poursuit le gérant du camping. 

L’offre commerciale du camping n’a convaincu que six ou sept familles qui ont donc décidé de venir se confiner dans des cabanes de bois, à moins d’un kilomètre de la plage. “L’idée, c’est surtout de continuer à vivoter pendant la période de confinement mais on ne peut pas dire que c’est un grand succès“, admet le directeur. Pourtant, il avait ouvert son camping il y a seulement deux semaines et affichait quasi complet lors de ce week-end pascal. Lundi matin, il a du demander à tout le monde de partir, sauf ceux qui voulaient rester durant un mois. 

Lire l’article original