13 avril 2021

Landes : il reçoit une balle dans la tête, deux personnes en garde à vue

La victime, un homme de 49 ans, est grièvement blessée. Les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi, à Saint-Paul-lès-Dax. Le parquet de Dax a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, ce lundi 25 janvier, après qu’un homme a reçu une balle dans la tête, durant la soirée de la veille. Âgée de 49 ans… Lire l’article original

Le parquet de Dax a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, ce lundi 25 janvier, après qu’un homme a reçu une balle dans la tête, durant la soirée de la veille.

Âgée de 49 ans et domicilié à Saint-Paul-lès-Dax, la victime a été conduite par un proche aux urgences du centre hospitalier de Dax, aux alentours de 23 h 40, dans la nuit de dimanche à lundi. La gravité de ses blessures a poussé les médecins à organiser son transfert vers l’hôpital de Bordeaux Pellegrin. L’intervention chirurgicale pratiquée ce lundi n’a pas permis de lever les doutes quant au pronostic vital de cet homme.

Diligentées par Julie Gaston, substitut du procureur de la République de Dax, les investigations sur cette tentative de meurtre ont été confiées aux policiers dacquois et ceux de la police judiciaire de Bayonne. Les premiers rapports médicaux ont permis d’établir que cet homme a été victime d’un tir de pistolet automatique.

Dès les premières heures de ce lundi, la compagne de la victime, qui avait amené le blessé aux urgences, ainsi qu’un autre individu, ont été arrêtés et placés en garde à vue dans les locaux du commissariat de la cité thermale. La compagne et l’homme, également proche de la victime, sont déjà connus de la justice pour divers actes délictueux, tout comme la victime. Ils sont tous domiciliés dans l’agglomération dacquoise.

Face aux nombreuses incompréhensions qui demeurent autour de cette tentative de meurtre, la magistrate du parquet de Dax a demandé dans la soirée de lundi que ces gardes à vue soient prolongées. La vice-procureure n’a pas souhaité faire de commentaire sur les circonstances qui ont entouré ce coup de feu, dont l’auteur n’aurait pas encore pu être formellement identifié. En fonction du résultat des auditions à venir, Julie Gaston n’excluait pas non plus de faire procéder à de nouvelles interpellations.

Lire l’article original