21 juin 2021

Landes : Hélène Poli, porte-voix de l’Unicef, est décédée

Les enfants auront toujours tracé sa vie. Enseignante à la retraite, Hélène Poli était responsable de l’Amicale laïque montoise, puis elle a fondé le comité montois de l’Unicef en 1994, avant de deven… Lire l’article original

Cette infatigable combattante pour les droits des enfants s’est éteinte le 5 mai dernier, dans sa 85e année.

Les enfants auront toujours tracé sa vie. Enseignante à la retraite, Hélène Poli était responsable de l’Amicale laïque montoise, puis elle a fondé le comité montois de l’Unicef en 1994, avant de devenir présidente du comité Unicef France. Pour ses proches amis de l’Unicef, Hélène Poli restera celle qui avait à cœur « la protection de tous les enfants et notamment ceux qui n’ont ni santé, ni école, ni avenir ».

« Son énergie et sa détermination ne pouvaient que forcer l’admiration et entraîner les bénévoles à s’engager à ses côtés, que ce soit à Unicef ou à l’association Partage, créée dans les Landes au profit d’Unicef. Souvent même, les instances nationales, venues en visite dans le département, repartaient avec des idées nouvelles. Forte de convictions forgées dès son enfance, en particulier la croyance en l’humain, en la justice et l’égalité, elle a toujours su garder une bonne dose d’optimisme alors que le constat est si souvent désespérant », témoignent à travers un poignant hommage Claudine Corderand et les époux Laurent, affectés comme tous les acteurs de l’Unicef des Landes par le décès d’Hélène Poli.

Son parcours force l’admiration et donne envie à ceux qui l’ont connue de poursuivre le combat.

Lire l’article original