30 juillet 2021

Landes : faute de chasseurs volontaires, la chasse interdite à Saint-Gein

La chasse est interdite à Saint-Gein dans les Landes depuis le 4 juillet. Faute de chasseurs volontaires, l’association communale de chasse agréée est en sommeil et la chasse suspendue. Lire l’article original

La chasse est interdite à Saint-Gein dans les Landes. Il n’y a plus d’association communale de chasse agréée (ACCA) depuis le 4 juillet. Après une assemblée générale pour renouveler les membres du conseil d’administration, personne n’a souhaité se représenter. Il n’y a eu aucune nouvelle candidature non plus. L’association a ainsi été obligée de se mettre en sommeil. Et sans association, la chasse est suspendue.

Conflit entre agriculteurs et chasseurs

Il y a pourtant des chasseurs à Saint-Gein, la commune compte une cinquantaine de permis de chasse. Mais cette activité prend du temps, tout comme s’occuper de l’association. “C’est une implication qui demande beaucoup de temps, surtout de chasser le sanglier, explique Alain Ducourneau, le président de l’association. Les gens donnent de moins en moins de temps pour les autres. Aujourd’hui, il n’y a pas de volontaires pour prendre le relai”.

L’autre problème est le conflit qui oppose les agriculteurs aux chasseurs. Les agriculteurs réclament plus de battues de sangliers pour protéger leur culture. Les chasseurs, eux, dénoncent un manque de reconnaissance de leur part. “Certains cultivateurs vont prendre conscience que c’est bien beau de rouspéter mais il va falloir s’impliquer un peu, s’énerve Alain Ducourneau. Très peu d’agriculteurs sont chasseurs, le problème vient de là aussi.”

Problème de sécurité routière

Le maire de Saint-Gein, Jean-Pierre Catuhe, espère régler le conflit rapidement. La chasse joue un rôle essentiel dans sa commune. “La régulation du sanglier intervient aussi dans la sécurité des citoyens, insiste-t-il. La commune est traversée par d’importants axes routiers, il peut y avoir des problèmes de sécurité routière. Sur la durée, ça pourrait devenir problématique.

Il n’y a pas qu’à Saint-Gein que les associations de chasseurs sont à l’arrêt. De plus en plus de communes landaises sont confrontés à ce problème. “C’est d’énormes responsabilités de s’occuper d’une ACCA, il faut organiser des battues et des opérations de régulation, on a du mal à trouver des bénévoles, précise Régis Hargues, le directeur de la Fédération départementale des chasseurs. Il faut motiver les gens et être reconnaissant pour réussir à les mobiliser”.

La prochaine AG de l’ACCA de Saint-Gein aura lieu le 1er août. Les chasseurs tenteront de remettre l’association en marche. En attendant, la préfecture peut organiser des battues administratives.

Lire l’article original