9 décembre 2021

Landes et Gironde : un missile inerte tombe lors d’un exercice, l’armée est à sa recherche

Armée cherche missile ! C’est en gros le message envoyé depuis ce vendredi matin aux maires des communes des Landes et de Gironde autour du terrain militaire de Captieux. Depuis quelques jours, un imp… Lire l’article original

Par Karen Bertail – k.bertail@sudouest.fr

L’engin de 40 kilos ne risque pas d’exploser mais l’armée demande de contacter la gendarmerie dès que le missile est retrouvé. La zone de recherches s’étend sur les communes de Luxey, Callen, Saint-Magne, Mios, Le Barp et de Hostens.

Armée cherche missile ! C’est en gros le message envoyé depuis ce vendredi matin aux maires des communes des Landes et de Gironde autour du terrain militaire de Captieux. Depuis quelques jours, un important exercice se déroule au-dessus des Landes et de la Gironde.

« À ce titre, plus de 70 bombes ont été et seront tirées sur le champ de tir de Captieux », indique l’armée de l’air et de l’Espace dans un tweet du 22 septembre.

Jeudi 24 septembre, vers 15 heures, un Mirage 2 000 a perdu « un emport d’exercice qui s’est décroché accidentellement de son fuselage », précise l’armée dans un mail envoyé aux différentes communes concernées et que « Sud Ouest » a pu consulter.

Inerte, l’engin a la forme d’un « cylindre de couleur bleu, fait 10 cm de diamètres et mesure 1,90 mètre de long ». Il pèse 40 kilos.

« Un incident rare »

« C’est un incident rare », précise l’armée dans son mail. Une enquête est d’ailleurs confiée à la gendarmerie de l’Air.

La lettre électronique conclut : « Si vous veniez à le trouver, il vous est demandé, notamment pour les besoins des enquêtes, de ne rien toucher et de contacter la gendarmerie la plus proche. »

Une aiguille dans la forêt landaise

Contacté ce midi, le maire de Luxey, Serge Sore confirme avoir été destinataire du courriel. « Nous n’allons pas déclencher de battue ou de chose comme ça. Luxey, c’est 16 000 hectares, c’est comme chercher une aiguille dans la forêt landaise. Un chasseur le retrouvera sans doute. »

Il poursuit : « Vous savez avec le camp de Captieux pas loin, nous sommes habitués à avoir tout un tas de bruits bizarres et de nuisances. Mais là, un missile, c’est bien la première fois ! »

Sur le même sujet

Lire l’article original