24 juin 2021

Landes : des tags « only locals » sur l’accès d’une plage à Seignosse

Sur la partie piétonne bétonnée avant d’accéder à la superbe plage des Casernes à Seignosse, trois inscriptions teintées de « localisme » figuraient au sol, mardi 4 mai. « Only locals. Fuera ! Go bac… Lire l’article original

Des inscriptions ont été marquées au sol sur l’accès à la plage des Casernes, à Seignosse

Sur la partie piétonne bétonnée avant d’accéder à la superbe plage des Casernes à Seignosse, trois inscriptions teintées de « localisme » figuraient au sol, mardi 4 mai. « Only locals. Fuera ! Go back », était-il écrit. Il faut ainsi comprendre : « Locaux seulement. Dehors. Rentrez chez vous ».

Le message est explicite..
Le message est explicite..

Sud Ouest

Sollicitée par « Sud Ouest », la mairie condamne ces agissements et indique qu’elle fera effacer ces inscriptions, « comme tous les tags mais en particulier ceux-ci ». « La teneur n’est pas acceptable, réagit Pierre Pecastaings, maire de Seignosse (divers centre). Ce sont des comportements qu’on peut parfois observer d’une frange de la population qui est sur ce ton-là et l’a toujours été, mais ce n’est pas un phénomène global, ce n’est pas une généralité. On n’a pas de haine ni d’agressivité envers qui que ce soit. On sait accueillir les estivants. »

« Bien entendu, ajoute l’édile, il faut gérer certaines tensions de temps en temps et faire que les estivants respectent notre ville et notre population. En retour, je suis persuadé que notre population les respectera. »

Ces tags avaient déjà été aperçus le samedi 24 avril. « C’est pour toi », souriait alors un jeune à destination d’un ami, qui se demandait s’il allait se prendre en photo pour les réseaux sociaux devant l’inscription « Check your car » (vérifie ta voiture). À cette date, la France était encore en confinement et les déplacements limités à 10 kilomètres.

Sud Ouest

Aucune dégradation de véhicules ne semble avoir jusqu’ici été signalée. La plage des Casernes est particulièrement isolée des habitations, seul un camping est situé à proximité.

Dans un autre registre, ces inscriptions font écho aux affiches anti-chasse de la Fondation Brigitte Bardot détournées mi-avril à Mont-de-Marsan : « Parisiens, sauvez des vies, restez chez vous ».

Sur le meme sujet

Lire l’article original