9 décembre 2021

Landes : des smoothies pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Sur la place du marché Saint-Roch, à Mont-de-Marsan, le Sictom profite de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire pour attirer l’attention des habitants. L’idée est de transformer en smoothie des fruits moches prêts à être jetés tout en pédalant grâce à un vélo mixeur. Lire l’article original

Comment éviter la poubelle à des fruits et des légumes trop moches?  En les transformant en smoothie par exemple avec un vélo mixeur ! C’est l’opération menée samedi sur le marché de Mont-de-Marsan par le service communication et prévention du SICTOM du Marsan afin de sensibiliser à la lutte contre le gaspillage alimentaire. On jette en moyenne 29 kg de nourriture par personne et par an. 

50kg de fruits moches sauvés de la poubelle 

Sous l’œil amusé de ses amies, Cathy enfourche le vélo mixeur, histoire de perdre quelques calories avant d’en reprendre. “Il y a des framboises, de la banane, un peu de raisin, c’est délicieux, ça ne change rien au goût” explique cette habitante montoise. “Pour faire des smoothies, il faut des fruits bien mûrs” savoure Eric, “_même si le vélo n’est pas à ma taill_e !” L’esthétique ne change rien au goût donc. Le Sictom du Marsan a récupéré des caisses de fruits moches, prêts à être jetés, auprès de la Banque alimentaire des Landes. En tout, 50 kilogrammes. 

“Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas” 

On est conscient qu’il est nécessaire de _réduire nos déchets_. Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas” explique le responsable du Sictom du Marsan, Aloïs Armand. ” Le smoothie c’est l’exemple parfait pour montrer aux gens qu’il y a des moyens de consommer autrement. C’est facile de transformer en smoothie des fruits trop moches, trop mûrs, qu’on allait jeter. Pas de gâchis !” poursuit-il. 

Sur ce stand, les habitants montois apprennent à créer des éponges à partir de chaussettes grâce à un métier à tisser fabriqué à partir d'une planche de bois et des clous.
Sur ce stand, les habitants montois apprennent à créer des éponges à partir de chaussettes grâce à un métier à tisser fabriqué à partir d’une planche de bois et des clous. © Radio FranceSarah D’hers

Le stand propose aussi des activités manuelles pour fabriquer des éponges à partir de chaussettes, de la lessive à fabriquer chez soi, des recettes zéro gaspi et des conseils pour tri des déchets ménagers. 

L’opération anti-gaspillage alimentaire se renouvelle mardi 19 octobre à Mont-de-Marsan, mercredi à Villeneuve-de-Marsan et samedi prochain à Roquefort

Lire l’article original