4 mars 2021

Landes : Alpha, de la rue à “Meilleur apprenti de France”

Il y a trois ans, il traversait la méditerranée sur un bateau pneumatique. Aujourd’hui, Alpha est l’un des meilleurs apprentis de France ; il a remporté la médaille d’or au niveau national dans la catégorie “peintre applicateur de revêtement”. France Bleu Gascogne l’a rencontré, ce jeudi 11 février. Lire l’article original

Il y a trois ans, il traversait la méditerranée sur un bateau pneumatique. Aujourd’hui, Alpha est l’un des meilleurs apprentis de France ; il a remporté la médaille d’or au niveau national dans la catégorie “peintre applicateur de revêtement”. France Bleu Gascogne l’a rencontré, ce jeudi 11 février.

C’était en février, il y a tout juste trois ans, Alpha attendait sur le quai de la gare de Mont-de-Marsan. “Je voyais ce jeune homme, perdu, transi  de froid”, se souvient Sylvie, sa mère adoptive, bénévole à la Cimade. Aujourd’hui, tout a changé. En ce début d’année 2021, le jeune guinéen de 19 ans vient de recevoir une médaille d’or au concours du “Meilleur apprenti de France”.

Je remercie tout le monde, au niveau professionnel, éducatif, familial.

“J’étais très, très heureux”, sourit Alpha, 19 ans. Il a appris, fin janvier, qu’il allait recevoir la médaille d’or – niveau national – du concours “Meilleur apprenti de France”. “Je l’oublierai jamais Alpha, lâche Anne Dekeyser, son ancienne professeure principale au lycée professionnel de Morcenx-la-Nouvelle, je lui ai dit : tu fais parti de ma vie maintenant, en plus, médaille d’or !” 

La création qui a permis à Alpha de remporter la médaille d'or ; environ 150 heures de travail.
La création qui a permis à Alpha de remporter la médaille d’or ; environ 150 heures de travail.

De la Guinée à la France

La jeune Guinéen et sa mère adoptive, Sylvie, racontent. Après avoir perdu sa famille, Alpha a quitté la Guinée pour rejoindre la France. Il traverse l’Afrique, la Méditerranée, l’Espagne, pour arriver à Mont-de-Marsan. Il voulait rejoindre Paris, mais se sont les associations locales, puis le département qui l’accueillent et l’aident. Il est aujourd’hui très reconnaissant et espère recevoir un titre de séjour de plusieurs années.

Lire l’article original