20 avril 2021

Landes : 900 personnes vaccinées en un mois au centre d’Amou

Salle de l’Étoile, le centre de vaccination d’Amou a ouvert le 2 février, à raison de cinq jours sur sept par semaine et en fonction de l’approvisionnement. « Nous notons une parf… Lire l’article original

Le centre de vaccination, salle de l’Étoile, poursuit sa mission au gré des arrivages de doses. Les deuxièmes injections ont débuté.

Salle de l’Étoile, le centre de vaccination d’Amou a ouvert le 2 février, à raison de cinq jours sur sept par semaine et en fonction de l’approvisionnement.

« Nous notons une parfaite coordination entre les professionnels, mais également avec l’Agence régionale de santé (ARS), la Sécurité sociale, la commune et les pompiers amollois, chacun dans la mission qui lui est définie », précise le docteur Guillaume Darmaillacq, coordinateur de la structure.

Fin février, environ 900 personnes avaient reçu la première dose et la campagne de deuxième injection a déjà commencé.

Sur le meme sujet

Parallèlement, la vaccination avec le vaccin Aztrazeneca, qui se déroulera au sein des cabinets médicaux, va débuter. « L’objectif est d’aller vers les territoires où il n’y a pas une couverture vaccinale suffisante. Nous travaillons en étroite collaboration avec les médecins de Pomarez, Pouillon, Habas, Labatut et Montfort », explique Guillaume Darmaillacq.

La difficulté rencontrée est le manque de vaccins et la visibilité sur les doses à venir. La lourdeur de la logistique pose aussi question. « Je constate l’impatience des gens. À notre niveau, nous sommes prêts en fonction des doses allouées à notre centre de vaccination. »

Plein en sept minutes

À titre d’exemple, l’ouverture d’une journée de vaccination avec 48 doses a trouvé preneur en sept minutes montre en main, et à plus de 90 % des gens habitant hors du territoire, voire venant de territoires éloignés comme Dax ou Mont-de-Marsan.

« Pour respecter une équité entre territoires, une partie des vaccins est réservée aux personnes des territoires ruraux. Le service que nous offrons aujourd’hui sur le secteur Chalosse, Orthe et Arrigans permet de développer de façon satisfaisante la couverture vaccinale. La vaccination va s’accélérer significativement à partir du mois d’avril. »

Sur le meme sujet

Lire l’article original