24 juin 2021

Landes : 70 % d’avis favorables pour la création de nouvelles bretelles sur l’échangeur de Peyrehorade

Du 16 novembre au 11 décembre 2020, Vinci Autoroutes (réseau ASF), maître d’ouvrage du projet, et la préfecture des Landes avaient organisé une concertation publique portant sur le projet de création … Lire l’article original

La préfecture des Landes a publié un premier bilan sur la concertation lancée en fin d’année 2020 et évoque près 70 % de contributeurs favorables au projet à Peyrehorade et Orthevielle

Du 16 novembre au 11 décembre 2020, Vinci Autoroutes (réseau ASF), maître d’ouvrage du projet, et la préfecture des Landes avaient organisé une concertation publique portant sur le projet de création de deux nouvelles bretelles (une sortie et une entrée) sur l’échangeur entre l’autoroute A 641 et la RD 817, prévues sur les communes de Peyrehorade et d’Orthevielle. Elles viendront compléter en partie nord le demi-échangeur existant, qui assure aujourd’hui les échanges entre l’autoroute A 641, dénommée la Baro (Bretelle autoroutière de raccordement ouest), et la route départementale 817.

La préfecture des Landes a publié un communiqué ce jeudi 6 mai, donnant le bilan de la concertation. Elle évoque 3 133 participants, dont 278 ont formulé des contributions. Parmi ces derniers 48 % résident dans les Landes et 36 % dans les Pyrénées-Atlantiques.

Incidence positive contre impact potentiel

Parmi les contributeurs, plus de 86 % se sont positionnés sur l’opportunité du projet. En cumulant les expressions sur la solution d’aménagement présentée et sur les objectifs et fonctionnalités de l’opération, près de 70 % des contributeurs se disent favorables au projet.

« Les contributeurs qui se disent défavorables questionnent les objectifs de l’aménagement et interrogent sur l’opportunité de porter de tels investissements dans la période économique actuelle », explique la préfecture.

Le projet initial.
Le projet initial.

Préfecture des Landes

Les futurs bénéficiaires directs de l’aménagement ont notamment évoqué « un projet qui aura des incidences positives directes de par l’amélioration des déplacements via l’A641, la limitation des nuisances sonores et le renforcement de la sécurité. Les quelques riverains qui se situent à proximité immédiate des futures bretelles se montrent eux, a contrario, « inquiets de la proximité de l’aménagement et des impacts potentiels en termes de bruit et de qualité de l’air. De même pour les exploitants agricoles directement concernés par l’implantation des bretelles. »

Études toujours en cours

Quant au futur tracé, il n’est pas encore défini. La préfecture explique que « Vinci Autoroutes poursuit actuellement les études détaillées du projet qui permettront de déterminer l’implantation exacte des bretelles et des constituants de l’infrastructure. Des investigations supplémentaires vont être réalisées pour compléter les premiers diagnostics environnementaux et mieux préciser les incidences potentielles du projet. »

Vinci Autoroutes définira ensuite, dans le cadre d’une concertation directe avec les acteurs du territoire directement concernés, les mesures à mettre en œuvre pour éviter, réduire, ou compenser les impacts du projet sur le cadre de vie, l’activité agricole et le milieu naturel.

L’objectif est de mettre en service les deux nouvelles bretelles mi-2024. À noter que l’État, le Département des Landes et Vinci Autoroutes cofinancent le projet (2,4 millions d’euros d’investissement, dont deux tiers pour le Département et un tiers pour Vinci Autoroutes et l’État) dans le cadre du Plan d’investissement autoroutier, validé par l’État par décret en novembre 2018.

Lire l’article original