17 mai 2021

Landais de 75 ans mort après un vaccin anti-Covid : des liens entre vaccination et décès difficiles à établir

Trois mois et demi après le début de la campagne de vaccination anti-Covid-19, l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments recense 477 cas de décès dans les jours ou semaines après une injection. Le lien avec le vaccin est cependant difficile à établir pour les centres de pharmacovigilance. Lire l’article original

Après l’annonce, ce mardi 20 avril, que la famille d’un Landais de 75 ans portait plainte suite à sa mort, douze jours après avoir été vacciné avec le vaccin Pfizer-BioNtech, France Bleu Gascogne fait le point sur les vaccins et les cas de décès en France. 

Un vacciné sur 21.432

Selon les derniers chiffres publiés par l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments (ANSM), 477 personnes sont mortes dans les jours ou semaines qui ont suivi l’injection, entre le début de la campagne de vaccination et le 8 avril. Cela représente une proportion très faible des 10 223 179 (à cette date) de Français vaccinés : l’équivalent de 0,005%.

Si l’on rentre dans le détail, vaccin par vaccin, Pfizer-BioNtech a la proportion la plus élevée de morts (1 pour 16 541 vaccinés), suivi d’Astrazeneca (1 pour 42 000) et Moderna (1 pour 113 000).

“Tous les patients qui ont été analysés avaient plusieurs raisons et des antécédents assez lourd qui pourraient expliquer également le décès”

“Pour l’instant, parmi tous les décès que l’on a analysés, on n’a pas vu de facteurs communs, explicatifs, ou l’absence d’autres causes d’ailleurs, qui pourraient dire qu’il y a un lien avec le vaccin, assure Aurélie Grandvuillemin, pharmacienne et vice-présidente de l’association des 31 centres de pharmacovigilance de France.

“C’est une analyse plus globale et puis dans un second temps des études épidémiologiques qui pourront permettre d’avoir une réponse,” poursuit-elle. “Le plus important pour un médicament, c’est sa balance bénéfice/risque et là, en l’occurrence, quel que soit le vaccin, elle est franchement favorable.”

Lire l’article original