12 avril 2021

L’ancien maire Michel Dayman est décédé

MAUPAS Maire de Maupas de 2001 à 2020, Michel Dayman est décédé   subitement à l’âge de 77 ans. La cérémonie  a eu lieu vendredi 26 mars à partir de 15 heures, en l’église Saint-Roch  de Maupas.  Son départ  subit a plongé le village de Maupas dans la tristesse, ainsi que le monde du football  Gersois […] Lire l’article original

MAUPAS

IMG_8282

Maire de Maupas de 2001 à 2020, Michel Dayman est décédé   subitement à l’âge de 77 ans. La cérémonie  a eu lieu vendredi 26 mars à partir de 15 heures, en l’église Saint-Roch  de Maupas. 

Son départ  subit a plongé le village de Maupas dans la tristesse, ainsi que le monde du football  Gersois et plus particulièrement  le Rassemblement Bas-Armagnac Football-Club (RBAFC), ainsi que les coursayres,  et la population des villages voisins.

Élu communautaire du Grand Armagnac, Michel Dayman s’est fortement impliqué  pour défendre les petites communes. Il était membre du bureau du Syndicat des eaux d’Estang (SETA). Avec l’ONF, il avait participé à la création de COFOR 32, dont il a été le premier président.

Agriculteur, il fut le premier président de la CUMA du Cap dessus, puis également président de la CUMA d’Ensilage  du Bas Armagnac durant de nombreuses années.

Vendredi après-midi, de très nombreux maires du canton, des représentants du Syndicat des eaux d’Estang, ainsi que du Syndicat forestier, et de nombreux joueurs du club de football RBAFC, par leur présence sont venus lui rendre un dernier hommage et présenter  à sa famille,  sa fille Sandrine, ses petits-enfants et sa compagne Patricia leurs sincères condoléances.

Lors de son discours d’hommage, Bernard Sourbets, maire de Maupas, qui fut  très proche de Michel Dayman et qui fut son adjoint avant de devenir maire,  a retracé avec beaucoup d’émotion la vie de Michel Dayman, notamment l’élu, sa jeunesse de footballeur (gardien de but de l’USE), ensuite dirigeant du club, puis président  du RBAFC et supporter du PAC.

Bernard Sourbets a rappelé les passions de Michel Dayman, notamment celle  de la chasse à la palombe, de la chasse  au chien courant, lièvres, chevreuils :

«  Tu étais le responsable pour récupérer les chiens quand ils sortaient de la traque, tu le faisais à merveille, tu connaissais toutes les petites routes et chemins du canton. »

Coursayre, Michel Dayman ne loupait pas les courses landaises qui se déroulaient dans les arènes du territoire gersois et landais.

Bernard Sourbets, avant d’adresser ses condoléances à la famille du défunt,  a remercié  Michel Dayman en son nom, mais aussi au nom du conseil municipal, des employés communaux, pour tout ce qu’il a fait pour le bien de Maupas, en précisant :

«   Michel était toujours disponible pour rendre service à ses administrés. »

Lire l’article original