25 mai 2022

L’ancien maire Gérard Fabre s’est éteint

ARUE

FABRE-Arue.jpg

Gérard Fabre en septembre 2012, lors de l’inauguration de la nouvelle mairie (archives Jean-Marie Tinarrage)

Au revoir madame” furent les premiers mots officiels prononcés par Gérard Fabre (1) lors des obsèques du maire Yvette Notredame dont il était le premier adjoint en cette fin avril 2008. Un hommage sobre et plein de sincérité, qualité dont il ne se départira pas durant ses mandatures de maire et de conseiller communautaire (2008-2017).

Tempête Klaus, A65, LGV ou nouvelle mairie, les gros dossiers ont marqué ces 9 années et alimenté ses inquiétudes dont il s’ouvrait lors des cérémonies des vœux, particulièrement suite à la quasi-disparition de la forêt communale en janvier 2009. Ce qui ne l’empêchait pas d’aller de l’avant en réalisant le réseau d’assainissement collectif, l’écoquartier et la liaison douce (dans le cadre du 1% paysager Aliénor) ou le projet photovoltaïque (bientôt opérationnel) destiné à atténuer les pertes de la tempête Klaus.

On lui doit aussi l’aménagement du site des lagunes de Nabias, l’accueil de la toute première œuvre de l’opération Forêt d’Art Contemporain ou le trophée “Arue, commune innovante” pour le reboisement de 32 hectares par 417 écoliers dans le cadre du partenariat Fouquet’s-CCLA.

C’est donc à la surprise générale qu’il annonçait mettre un terme à ses fonctions le 9 mai 2017.

Ultime projet

Candidat malheureux à la présidence de la communauté de communes des Landes d’Armagnac (2012 et 2014), et artisan majeur de la création des 2 pôles enfance jeunesse à Sarbazan et Gabarret, il reconnaîtra, non sans panache, lors de son discours de départ : “Vous avez eu raison de ne pas voter pour moi, car je n’étais pas prêt“.

Croire qu’il est préférable d’écrire son destin, plutôt que le subir : il était de ceux-là Gérard Fabre, heureux de vivre pleinement sa fonction de maire, fidèle à ses convictions, honnête, droit et à l’écoute” dira son ami Frédéric Duprat, maire depuis 2017.

Après le diagnostic de son cancer en août 2016, et l’annonce de sa guérison 9 mois plus tard, Gérard Fabre avait décidé de profiter de la vie avec son épouse Annick. Et ce, autour d’un projet à deux, au sud du Portugal où la maladie a fini par le retrouver. 

(1) Officier en retraite de l’armée de l’air, il s’est installé à Arue en 2003 après avoir quitté Garein où il avait intégré le conseil municipal en 2001. Sollicité par le maire Yvette Notredame, qui en fera son premier adjoint, il a été élu conseiller municipal d’Arue en mars 2008. Il est décédé le mercredi 15 décembre 2021 et sera inhumé à Arue aujourd’hui, lundi 20 décembre.

Lire l’article original