17 mai 2021

La qualité de l’eau du robinet s’améliore dans les Landes

La qualité de l’eau du robinet est “bonne” ou “satisfaisante” dans 96 % des communes des Landes, selon une étude de l’UFC-Que Choisir, publiée mardi 20 avril. Quatorze communes du Sud-Ouest du département ont toutefois une eau de qualité “médiocre”. Lire l’article original

L’UFC-Que Choisir a publié sa quatrième carte interactive de l’eau du robinet, mardi 20 avril. L’étude porte sur la qualité de l’eau, après traitement pour la rendre potable. La grande majorité des Français reçoivent une eau réglementaire. Pour 98 % des consommateurs, l’eau est conforme à l’ensemble des critères sanitaires. Une hausse de deux pour cent par rapport à 2017, date de parution de la précédente étude. La situation n’est toutefois pas la même partout en France. Près d’un million de consommateurs, principalement en zones rurales, reçoivent toujours une eau non conforme

De meilleures infrastructures d’assainissement

Dans les Landes, la situation s’est améliorée en quatre ans. La qualité de l’eau est “bonne” ou “satisfaisante” dans 96 % des communes du département, d’après l’UFC-Que Choisir. Les pesticides sont moins présents dans l’eau qu’en 2017.

Les nappes phréatiques et les rivières ne sont pas pour autant moins polluées. L’amélioration est principalement liée à fermeture des réseaux de distribution contaminés par les pesticides et à de meilleures infrastructures d’assainissement.

Une eau “médiocre” dans quatorze communes

La qualité de l’eau est toutefois “médiocre” dans quatorze communes des Landes, selon l’association de consommateurs. Elles se trouvent principalement dans le Sud-Ouest du département. Une grosse partie des communes côtières sont concernées, telles que Seignosse, Tarnos ou encore Messanges. Entre 25 % et 50 % des analyses sont non conformes à la réglementation. 

La non-conformité s’explique surtout par la présence de minéraux, pouvant rendre l’eau calcaire et ainsi être à l’origine de dépôts et d’entartrage. La présence de matières organiques, notamment issues des rejets agricoles et urbains, explique également sa non-conformité. Des algues ou champignons peuvent se développer dans l’eau et être à l’origine de mauvais goûts. 

L’eau du robinet n’est pas dangereuse 

Le service alimentation de l’UFC-Que Choisir assure toutefois qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir. L’eau du robinet n’est pas dangereuse pour la santé, il est possible de la boire. Une eau peut-être potable, sans être conforme à certains critères sanitaires. En revanche, quand elle n’est pas potable, la population en est immédiatement informée. 

Pour vérifier la qualité de l’eau du robinet de sa commune, l’UFC-Que Choisir a mis en ligne une carte interactive. Lien ici.

Lire l’article original