5 octobre 2022

Korian s’exprime sur les tensions à l’Ehpad de Cazaubon

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES Tout d’abord, après cette deuxième  journée de grève, le dialogue social n’a pas été rompu avec les grévistes, et plusieurs de leurs demandes devraient obtenir des réponses favorables. Sur le manque de personnel évoqué par les grévistes, un interlocuteur de Korian précise : « Le taux d’encadrement  sur l’Ehpad Clos d’Armagnac  est actuellement  de […] Lire l’article original

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0029

Tout d’abord, après cette deuxième  journée de grève, le dialogue social n’a pas été rompu avec les grévistes, et plusieurs de leurs demandes devraient obtenir des réponses favorables.

Sur le manque de personnel évoqué par les grévistes, un interlocuteur de Korian précise :

« Le taux d’encadrement  sur l’Ehpad Clos d’Armagnac  est actuellement  de 45,40 équivalent temps plein, contre 68 équivalent temps plein en moyenne  en France.  Korian s’engage à remplacer le personnel en congé et en longue absence pendant les mois de juillet et d’août 2021.

Au sujet des revendications  sur le manque de coordination et de communication entre les équipes jour et nuit, la direction s’engage à mettre des réunions de travail et à augmenter l’amplitude de passation (jour/nuit) afin que celle-ci puisse se dérouler correctement.

Pour résoudre la problématique  management, il a été décidé qu’un manager d’appui arrivera  en renfort dans l’établissement pour épauler la directrice. 

Il sera aussi mis en place des groupes de parole réalisés avec l’aide d’un cabinet indépendant. »

 Sur la question des rémunérations, un responsable de Korian a tenu à apporter les précisions suivantes :

«  Les demandes d’augmentations collectives seront examinées entre la direction et les organisations syndicales dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO) mais pas au niveau local.   Un accord est en voie de finalisation et sera soumis aux organisations syndicales. »

 La Direction  a aussi rappelé que la mise en place des accords dans le cadre du  Ségur de la santé s’est traduite par une augmentation de 206 euros  brut mensuels pour les collaborateurs et cela depuis septembre 2020.

L’interlocuteur de Korian a conclu son intervention  en précisant :

«  Au Clos d’Armagnac, les discussions liées au conflit social se sont achevées ce vendredi 25 juin  peu après 18 heures, FO devant revenir vers la direction dans la soirée. Les discussions peuvent reprendre demain samedi 26 juin ou dimanche 27 juin 2021 si nécessaire. La porte des négociateurs Korian reste ouverte, quoiqu’il arrive. »

Lire l’article original