25 février 2021

Journée nationale de la résistance : message de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

Lire l’article original

L’Assemblée nationale a instauré le 27 mai comme Journée nationale de la Résistance. Cette journée, qui s’est tenue pour la première fois le 27 mai en 2014, est l’occasion d’une réflexion sur les valeurs de la Résistance et celles portées par le programme du Conseil national de la Résistance.

La date du 27 mai fait référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) qui s’est déroulée le 27 mai 1943 dans l’appartement de René Corbin, au premier étage du 48 rue du Four à Paris. Délégué du général de Gaulle, Jean Moulin souhaitait instaurer ce conseil dans le but d’unifier les divers mouvements de Résistance souvent désorganisés et cloisonnés et de coordonner l’action de la Résistance. Sous la présidence de Jean Moulin, le Conseil national de la Résistance réunit les représentants des huit grands mouvements de résistance, des deux grands syndicats d’avant-guerre ainsi que les représentants des six principaux partis politiques de la troisième République.

Message (format pdf – 845.5 ko – 26/05/2020) de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées.

Le combat de Téthieu

Le 11 juin 1944, une importante force militaire allemande fit irruption vers neuf

heures du matin dans le bois de Téthieu qui servait de maquis aux résistants.

Les Allemands tentèrent un encerclement. Le chef du maquis, Léonce Dussarrat, alias Léon des Landes, donna l’ordre du repli général et fit sauter le dépôt de munitions avant le repli.



Stèle commémorative (En forêt à 4 km du bourg – Commémore la disparition de 3 maquisards dacquois tombés sous les balles allemandes lors des combats de Téthieu le 11 juin 1944- Lors de cet affrontement quatre autres résistants ont été fait prisonniers et fusillés deux jours plus tard au Bois de Boulogne à Dax (40).

Tués lors du combat :

DALEAU Gaston

Né le 19 octobre 1901 à Dax (Landes), mort le 11 juin 1944 à Téthieu (Landes), résistant. Comptable, marié deux enfants résidant rue des carmes à Dax

MOREAU Eugène

Né le 15 août 1890 à Fontenay le Comte (Vendée), mort le 11 juin 1944 à Téthieu (Landes) ; résistant, représentant de commerce marié sans enfant résidant chalet Bonne Brise avenue de Strasbourg à Dax.

LABAT Léon

Né le 8 avril 1908 à Dax (Landes), mort le 11 juin 1944 à Téthieu (Landes) ; résistant tailleur de pierres, marié sans enfant résidant rue des jardins à Dax.

Les Allemands exhibèrent leurs cadavres dans les rues de Dax, arrimés sur une voiture amphibie, les pieds ou la tête frottant sur l’asphalte.

SOURCE : La Résistance dans les Landes (AERI 40, texte de Gilbert DUPAU)

Fusillés à DAX, le 13 juin et inhumés au cimetière de la ville : Une stèle avec le nom des quatre résistants a été érigée au bois de oulogne à Dax.

BOUZATS Charles

Né le 9 novembre 1895 à Solférino (Landes). Fusillé le 13 juin 1944 à la clairière du Bois de Boulogne à Dax (Landes). Charles Bouzats était pâtissier, marié sans enfant et vivait à Dax. Maquisard dans le maquis de Téthieu (40), il est fait prisonnier à Candresse (40) le 11 juin 1944 et condamné à mort le 12 juin par un Conseil de guerre allemand siégeant au collège de Jeunes filles de Dax. Il est déclaré Mort pour la France (AC 21P8106).

DUMAS Jacques

Né le 16 août 1923 à Dax (Landes), fusillé le 13 juin 1944 à la clairière du Bois de Boulogne à Dax ; employé de commerce ; résistant. Jacques Dumas, employé de commerce, célibataire, vivait à Dax. Résistant dans le maquis de Téthieu (Landes), il fut fait prisonnier à Candresse le 11 juin 1944 et condamné à mort le 12 juin par un conseil de guerre allemand siégeant au collège de jeunes filles de Dax. Il est déclaré « Mort pour la France » (AC 21 P 176536).

CAPDEBOSCQ Jean-Baptiste, Gustave, François

Né le 31 mars 1913 à Dax (Landes), fusillé le 13 juin 1944 à la clairière du Bois de Boulogne à Dax ; mineur ; résistant. Fils d’Amant Capdeboscq, menuisier, et de Marguerite Lafitte, couturière, Jean Baptiste Capdeboscq, menuisier, célibataire, vivait à Dax. Résistant dans le maquis de Téthieu (Landes), il fut fait prisonnier à Candresse le 11 juin 1944 et condamné à

mort le 12 juin par un conseil de guerre allemand siégeant au collège de jeunes filles de Dax. Il fut déclaré « Mort pour la France » le 13 juin 1945 (AC 21 P 37895).

ANNE André, Marcel

Né le 22 février 1924 à Équeurdreville, Équeurdreville-Hainneville depuis 1965 (Manche), fusillé le 13 juin 1944 à la clairière du Bois de Boulogne à Dax (Landes) ; résistant dans les Landes.

Fils naturel de Louise Anne, sans profession, André, Marcel Anne, comptable,

célibataire, vivait à Dax. Résistant dans le maquis de Téthieu (Landes), il fut fait prisonnier à Candresse le 11 juin 1944 et condamné à mort le 12 juin par un conseil de guerre allemand siégeant au collège de jeunes filles de Dax. Il fut déclaré « Mort pour la France » (AC 21P8106).

Lire l’article original