2 décembre 2022

Irène Barcieugues a fêté ses 100 ans

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES C’était un moment exceptionnel qui  a réuni la famille Barcieugues, ainsi que Isabelle Tintané, maire de la commune et son adjoint Didier Expert, autour d’Irène Barcieugues la  centenaire du village. Irène Baris épouse Barcieugues est née le 3 novembre 1921 à Bousses (47), puis elle s’est mariée le 27 octobre 1945 à […] Lire l’article original

 CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

DSC_0060

C’était un moment exceptionnel qui  a réuni la famille Barcieugues, ainsi que Isabelle Tintané, maire de la commune et son adjoint Didier Expert, autour d’Irène Barcieugues la  centenaire du village.

Irène Baris épouse Barcieugues est née le 3 novembre 1921 à Bousses (47), puis elle s’est mariée le 27 octobre 1945 à Arx (40). Le trois janvier 1947, elle donnait naissance à son premier fils André, à Nérac (47), puis le 3 mars 1948 à Arx à Hervé et le 13 août 1957 à Jean-Michel à Rimbez (40).

Le couple Barcieugues  à Arx, cultivait des céréales et élevait des volailles et du bétail. De 1953 à 1957 le couple s’est installé à Rimbez puis, par la suite, à Saint-Pé-Saint-Simon (47).

C’est en 1960 que le couple, arrive à Barbotan les Thermes et  s’installe à la ferme Jean-Marie. Puis en 1966, à son domicile actuel situé route Haget.

Agricultrice, elle devient employée dans des établissements hôteliers de Barbotan les Thermes jusqu’à sa retraite.  Durant cette longue période de retraite, Irène passe la majorité de son temps au jardin, qui est sa passion. Il est toujours très bien entretenu et produit de nombreux légumes. Évidemment elle s’occupe aussi de la volaille gardant ses habitudes de sa longue vie à la ferme.

Isabelle Tintané tenait à marquer cet événement en offrant, au nom de la municipalité, un très beau bouquet de fleurs et rendre ainsi hommage à cette mère de famille de trois enfants,  quatre fois grand-mère, et quatre fois arrière-grand-mère.

La centenaire  a reçu au cours de cette manifestation de sympathie des témoignages d’affection, de reconnaissance de la part de ses  proches, ainsi que des élus.  

Lire l’article original