27 septembre 2021

Influenza aviaire dans les Landes : Xavier Fortinon et les parlementaires écrivent au ministre de l’Agriculture

Le courrier est daté du 10 septembre, adressé au ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, Julien Denormandie, et signé par le président du Conseil départemental des Landes, Xavier Fortinon, ain… Lire l’article original

Après la découverte d’un cas d’influenza aviaire dans les Ardennes, les élus landais alertent le ministre quant à la mise en place rapide de moyens de prévention et de gestion de crise, inscrits sur la feuille de route annoncée en juillet

Le courrier est daté du 10 septembre, adressé au ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, Julien Denormandie, et signé par le président du Conseil départemental des Landes, Xavier Fortinon, ainsi que par Monique Lubin, conseillère départementale et sénatrice ; Éric Kerrouche, sénateur et Boris Vallaud, conseiller départemental et député.

S’ils prennent la plume suite à la découverte d’un cas d’influenza aviaire dans les Ardennes, c’est pour rappeler le ministre à ses engagements et à la feuille de route pour les filières volailles maigres et palmipèdes à foie gras qui a été validée par les différents acteurs.

Sur le même sujet

« Suite à l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (H5N8) 2020-2021, vous avez annoncé le jeudi 8 juillet dernier la feuille de route pour les filières volailles maigres et palmipèdes à foie gras. Ce document précise les actions à mettre en place sur les différentes filières pour éviter une nouvelle crise dans les années à venir. Les échanges lors de cette présentation ont majoritairement porté sur la disparition des dérogations à la claustration et sur les nouvelles modalités de mise à l’abri obligatoire en période à risque, faisant passer au second plan d’autres actions d’anticipation et de gestion de la crise », expliquent les élus.

« Un dispositif de renfort réactif »

Leur regard se porte surtout sur la prévention et la mise en place rapide dès la détection, si cela devait arriver, d’un foyer dans les Landes. « Ce point est primordial pour éviter une contamination secondaire par diffusion. Il convient donc de s’assurer que les procédures évoquées dans la feuille de route, telles que la mise en place d’un dispositif de renfort réactif, la définition de la gouvernance avant la crise, l’établissement de tableaux de bord de pilotage et le partage des informations entre l’État et les professionnels, soient opérationnelles dès ce début d’automne », poursuivent-ils assurant le ministre de « la volonté et la mobilisation du Conseil départemental des Landes pour s’engager dans ces thématiques afin d’éviter toute nouvelle crise pour les deux filières, piliers de l’économie landaise ».

Lire l’article original