12 avril 2021

Il y a un an, la tempête Myriam : 60 000 foyers sans électricité, des dégâts dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques

Météo France avait émis le mardi 3 mars 2020, au matin, un bulletin d’alerte pour six départements du grand Sud-Ouest. Landes, Pyrénées-Atlantiques, Ariège, Haute-Garonne, Gers et Hautes-P… Lire l’article original

DANS LE RETRO – La dépression qui a frappé le grand Sud-Ouest, le 3 mars 2020, a généré de violentes rafales de vent. 129 km/h ont notamment été relevés à Biarritz. Le trafic des TER est perturbé et des milliers de personnes sont privées d’électricité.

Météo France avait émis le mardi 3 mars 2020, au matin, un bulletin d’alerte pour six départements du grand Sud-Ouest. Landes, Pyrénées-Atlantiques, Ariège, Haute-Garonne, Gers et Hautes-Pyrénées étaient en alerte orange aux vents violents. A partir de 16 heures, l’alerte orange avait été levée partout, sauf en Ariège, dans les Hautes-Pyrénées et en Haute-Garonne.

Cette tempête baptisée Myriam, de courte durée et d’extension géographique limitée, a occasionné des dégâts. La dépression a circulé rapidement vers le golfe du Lion. Le phénomène a été accompagné de fortes vagues sur les littoraux basques et landais, en vigilance jaune pour le paramètre “Vagues-Submersion”.

Titre

Crédit photo :

Rafales à 143 km/h dans les Landes

Les prévisionnistes ont vu juste, avec de nombreuses fortes rafales mesurées dans la région :

– 129 km/h mesurés à Biarritz, soit la troisième plus forte rafale mesurée dans cette station depuis 1981. Le record est détenu par la tempête “Klaus” avec 134 km/h, le 24 janvier 1999. -143 km/h à Messanges (40) – 114 à Capbreton (40) – 134 km/h à Saint-Jean-De-Luz (64) – 127 km/h à Pau (64), nouveau record mensuel (et 4e valeur la plus forte tous mois confondus depuis 1981) – 116 km/h à Vic-en-Bigorre (65) – 113 km/h à Tarbes (65)

480 interventions des pompiers à 17 heures dans le 64

À 17 heures, les pompiers des Pyrénées-Atlantiques avaient enregistré 2000 appels, pour 480 interventions et 170 pompiers engagés exclusivement sur des missions liées au passage de Myriam. En fin de journée, selon Enedis, 35 000 foyers étaient privés d’électricité dans le département . Dans le centre-ville de Pau, un arbre s’est effondré sur la route et a fracassé la vitrine d’un magasin d’une salle de sports (voir la vidéo ci-dessous). Le point sur la tempête en Béarn ici .

Dans le Pays basque, plusieurs chutes d’arbres à Bayonne et Biarritz, avec quelques difficultés de circulation. Le point sur la tempête au Pays basque ici .

Titre
Sur la grande-plage de Biarritz, ce mardi.

Crédit photo : Bertrand Lapègue

Les TER perturbés, 12 000 foyers privés d’électricité dans les Landes

Dans les Landes : 12 000 foyers landais étaient privés d’électricité en fin de journée. Les équipes d’Enedis, prémobilisées à l’approche de la tempête, sont au travail. Du côté des trains, la circulation était interrompue, à 20 heures, entre Dax et Hendaye “au moins juqu’à 21 heures”. De fortes perturbations sont toujours à prévoir la fin de la journée, selon la SNCF. Le point sur la tempête dans les Landes .

À la mi-journée, le vent soufflait très fort à Capbreton (Landes), comme le montre cette vidéo :

13 000 foyers sont également sans électricité dans les Hautes-Pyrénées.

Stations de ski fermées dans le Béarn

Ces conditions venteuses se sont accompagnées ponctuellement d’orages. Météo France avait aussi annoncé des chutes de neige en montagne avec une limite pluie/neige qui devait remonter temporairement au dessus de 1500 m d’altitude à la mi-journée. Les forts vents ont eu raison des stations de ski qui restent fermées ce mardi dans le Béarn .

Avec des rafales qui devaient souffler à 110 km/h et jusqu’à 130 km/h sur les crêtes les plus exposées, il a été décidé de fermer les domaines par mesure de sécurité. Gourette, Artouste et La Pierre-Saint-Martin ont prévu de rouvrir leurs pistes mercredi matin.

>> Les rafales de vent en temps réel

Lire l’article original